Acte 3 : la mascarade des Pays de Loire© continue !

C’est près d’une cinquantaine de militants qui se sont rassemblés au cours de la soirée d’hier (jeudi 11 décembre 2008) devant le Centre république de Saint-Nazaire. Un « débat participatif » était organisé par la région Pays de la Loire©. Il était pour nous question de remettre en cause le découpage de cette région et le caractère démocratique et durable qu’elle tente d’afficher.

Comme il y a une dizaine de jours, à Nantes, la région PdL© a refusé la participation même de manière individuelle aux militants de la Réunification. Drôle de vision de la démocratie et du débat participatif encore une fois. Tout comme à Nantes, les personnes ayant discuté ou salué les militants de Bretagne Réunie et de 44=Breizh étaient susceptibles de se voir interdire l’entrée. Nous remercions d’ailleurs les militants de Natur-Action et le conseiller municipal de Saint-Nazaire Zack Moullec, invités par la région à participer au débat, d’avoir essayé de nous faire rentrer malgré la violence et la fermeté des vigiles employés par les PdL.

Une vingtaine de militants sont restés plus de quatre heures dans le froid en distribuant des tracts aux passants. 44=Breizh avait organisé un barbecue festif et une dégustation de vin chaud visiblement appréciés par les Nazairiens.

Vers 22 h 30, le président de région tentait de sortir par une porte dérobée où l’attendaient une escorte (privée ou publique ?) et une somptueuse berline. Une quinzaine de militants a improvisé une haie de « déshonneur » au son de quelques pétards et chants militants. Après que le départ de la voiture de Jacques Auxiette ait été retardé de quelques secondes, les militants restant devant la voiture furent empoignés par son escorte avec l’aide de la police. C’est alors que M. Auxiette ressortit de sa voiture pour venir houspiller les membres de la police. – « C’est inadmissible que vous ayez laissé faire ça !… »« Mais, monsieur le président, il n’y pas eu d’agressions ni de violence, nous n’avions pas à intervenir. » lui répondit le policier.

Interdire à des personnes de venir discuter et poser certaines questions lors d’un « débat participatif », demander à la police d’employer la manière forte pour quiconque manifesterait pour la Réunification devant un événement PdL©, voilà la vision de la démocratie made in PdL que propose un président se disant pourtant de gauche.

Nous ne succomberons pas à cette ségrégation, et appelons à nous rassembler devant l’Hôtel de région le jeudi 18 décembre à 18 heures 30 (Le thème : « La gouvernance territoriale des Agendas 21 »), ainsi que le mercredi 7 janvier 2009 à 18 heures 30 (Le thème : « Les lycées, formation tout au long de la vie ? »), afin de faire entendre la revendication démocratique et populaire de Réunification de la Bretagne !

Vive la Bretagne Réunifiée !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :