Alors que venait de se terminer le procès de Alan et Jonathan… Un autre militant mis en garde à vue


En marge du procès pour refus de contrôle d’identité des deux militants de 44=Breizh, Alan et Jonathan, qui s’est tenu aujourd’hui à Nantes sans le moindre débordement ou incident, un des militants de 44=Breizh a été interpellé sans motif apparent par les forces de police présentes.

Il rangeait le stand de notre collectif avec quelques militants restés sur place quand trois policiers en civil leurs ont demandé leurs papiers (un goût de déjà vu…). Ils n’ont pas attendu de les voir pour emmener le militant de force dans une voiture banalisée, ce sous la « protection » de nombreux autres policiers en uniforme et sans donner d’explication. A l’heure qu’il est il est retenu en garde à vue à Waldeck-Rousseau pour une durée indéterminée et sans que l’on ne donne aucun motif ni à sa famille ni aux autres militants présents.

Nous appelons à un rassemblement demain mardi à 10h devant le commissariat de Waldeck-Rousseau à Nantes pour le soutenir.

44=Breizh

———————————————————————————————————————-


E fin ar prosez a zo bet dalc’het hiziv en un aergelc’h sioul ha digudenn a-enep daou ezel eus 44=Breizh, Alan ha Jonathan, hag o doa nac’het kinnig o c’hartennoù-identelezh e miz Ebrel tremenet, eo bet harzhet diabeg un ezel eus 44=Breizh.

O renkañ dafar hor strollad e oa gant tud all pa ‘z eo erruet tri foliser hep lifre o c’houlenn o faperioù diganto (ur wezh ouzhpenn…). N’o deus ket gortozet lenn anezho evit bountañ hon ezel en un oto, dindan sell ur bern boliserien all hag hep reiñ abeg ebet. Da vare e vez skrivet ar gemenadenn-mañ eo dalc’het e komiserdi Waldeck-Rousseau evit ur prantad didermen hag hep ma ne vefe bet roet abeg ebet d’e familh pe d’ar stourmerien all a oa war al lec’h.

Gervel a reomp an holl d’en em vodañ warc’hoazh dimeurzh da zeg eur dirak komiserdi Waldeck-Rousseau e Naoned evit skoazell anezhañ.

44=Breizh

Advertisements

3 commentaires pour Alors que venait de se terminer le procès de Alan et Jonathan… Un autre militant mis en garde à vue

  1. Jean-Loup LE CUFF dit :

    Répression dans le pur style d’un Pétain collabo qui découpa la Bretagne et créa les CRS… La vérité finit toujours par triompher, et ils le savent… Ils retardent donc leur échéance en réprimant, pensant que la peur tétanise l’action… parfois c’est le contraire: la colère et l’indignation peuvent déplacer les montagnes… Betek an trec’h atav!

  2. […] – Procès militants bretons (Ici, ici et ici) […]

  3. Waroc'h dit :

    Arréter un militant connu dans la pénombre alors qu’il y a pratiquement plus de témoins au moment du ramassage du stand de 44=BREIZH s’apparente à un rapt extra légal digne des états policiers. Si la police d’Auxiette voulait lui poser des questions il suffisait de le convoquer: là il y a claire intention d’intimider et d’exercer des pressions psychologiques. Où sont les médias et les défenseurs des droits de l’Homme pour dénoncer ces méthodes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :