Plaques d’immatriculation, comité Balladur, Réunification…. Où en est-on vraiment ?

44=Breizh souhaite réagir après l’adoption par le Journal Officiel de l’arrêté ministériel sur les plaques d’immatriculation.

Plaques minéralogiques

On nous apprend d’abord que seul le « logo officiel de la région » pourra être accepté. Ce qui veut dire pas de Gwenn ha Du, ni pour le pays nantais, ni pour la Bretagne administrative ! Quelques heures après certains médias proches du pouvoir contredisent la version du Journal Officiel et annoncent que « la Bretagne aura son gwenn ha du ». Encore une fois, alors que l’application de ce décret avait déjà été reportée, c’est un grand flou qui règne autour des nouvelles plaques.

Redécoupage, Réunification et Comité Balladur

Après avoir rencontré la préfecture régionale des PdL, après des interventions de Bretagne Réunie vers le ministère de l’Intérieur, alors qu’on nous présente le « comité Balladur » comme donnant bientôt une réponse à la question de la partition de la Bretagne, nous ne pouvons que nous étonner que l’État persiste et reste sourd à notre demande de pouvoir choisir le Gwenn ha Du pour les personnes immatriculées en 44. Quel intérêt de maintenir le logo PdL alors que cette région est vouée à prochainement disparaître ? On nous apprend en plus que toute « modification de la plaque est interdite » ! Alors que les pouvoirs publics refusent de répondre à une demande populaire officiellement exprimée, qu’ils laissent le choix à certaines personnes d’opter pour n’importe quel numéro de département, on voudrait nous contraindre, nous, habitants du pays nantais, à ne pas apposer un Gwenn ha Du à la place du logo PdL !

L’inquiétude est encore plus grande quand on apprend par l’ABP et Christian Guyonvarc’h que Édouard Balladur, qui a récemment rencontré J.-Y. Le Drian , « n’avait jamais eu connaissance du scénario de réorganisation de l’ouest de la France en 4 régions » et qu’en plus « au sein du comité qu’il préside certaines voix s’exprimaient en faveur d’une fusion de la Bretagne administrative et des Pays de la Loire et a trouvé cette réflexion intéressante ». Pourtant quelques semaines avant, Bretagne Réunie avait rencontré M. Louvrier, qui avait assuré transmettre la demande d’unité territoriale de la Bretagne auprès du Chef de l’État et d’Édouard Balladur.

D’ici, la question de la Réunification fait pourtant régulièrement l’actualité, on nous présente ce comité Balladur comme étant « attentif et à l’écoute sur le sujet ». Certains habitants pensent même que la Réunification est déjà actée !

Inquiétudes

L’entérinement de l’exclusion du 44 de la Bretagne pour les plaques d’immatriculation, l’accentuation de la politique d’acculturation des Pays de la Loire® qui prévoit de commencer le « lavage identitaire de cerveau » dès la maternelle, la « découverte » par Balladur du projet de « réorganisation de l’Ouest » alors qu’il fait la une de nos quotidiens locaux depuis des mois et que les initiatives envers son comité fleurissent depuis des semaines, nous inquiètent au plus haut point.

Alors que tant d’espoirs et de promesses se portent vers le comité présidé par Balladur, nous ne comprendrions pas qu’il ne tranche pas sur la question de la partition de la Bretagne qui mine le débat démocratique en Bretagne depuis 1972.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :