Un autre militant mis en garde à vue, suite

Nous rappelons qu’un de nos militants avait été interpellé sans motif apparent par des forces de police dans la soirée du lundi alors qu’il rangeait le stand du collectif installé pour le procès d’Alan et Jonathan.  Il a été relâché mardi matin et mis hors de cause des faits dont il était soupçonné. Comme dans les états totalitaires on embarque dans la rue des militants sans donner de motif au lieu de les convoquer par courrier ou téléphone ! Embarquer quelqu’un et le garder toute une nuit au poste pour l’interroger sur des faits commis plusieurs jours avant est inadmissible. Encore un exemple de garde-à-vue abusive (elle a duré près de 15h !) qui n’a d’autre but que d’intimider. C’est un coup de force des policiers qui venaient juste de voir leurs collègues se faire ridiculiser pendant le procès, l’illégalité des arrestations d’Alan et Jonathan ayant clairement été démontrée par les avocats.

Halte à la répression et à l’intimidation policière !

Le collectif 44=Breizh

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :