RDV de l’Erdre, Couvre-Feu et Escales : en Bretagne sud !

La période estival a charrié son lot de festochs en 44. Occasion bien connu pour la région « Pays de la Loire » d’étaler sa propagande à grand coups de banderoles, kakemonos et autres supports de communication.

Début Août, la 20ème édition des Escales a ramené plus de 40 000 personnes, pour ce festival de musiques du monde. Évidemment, la région PdL était chez elle dans la municipalité de son collaborateur Joel Batteux. Le site et les programmes étaient blindés de pub et propagande PdL en tout genre, jusque sur l’écran géant de la grande scène ! Une dissonance qui contrairement à la musique n’adoucira pas les mœurs : la totalité des banderoles PdL, une quarantaine, auront été tagué de slogans « 44=BZH ». Pas la peine de se demander si la région finance l’événement pour soutenir la culture, ou par opportunisme pour poursuivre la création de son identité factice.

Un bon festival malgré cette présence intempestive, où la prestation du Bagad Sant-Nazer avec les Gwanas d’Agadir, performance soutenue financièrement par le Conseil Général 44, aura démontré que les musiques du monde se déclinent aussi autour de la solidarité entre les peuples sans État.

Quelques jours plus tard détour par le festival Couvre Feu. Comme il est désormais à l’habitude le public est accueilli une haie de banderoles PdL à l’entrée même du festival… La jeunesse est une fois de plus clairement visée. Mais c’était sans compter les nombreux gwenn ha du, et drapeaux du Pays de Retz présent autour du site, et même… dans le site ! Preuve que la politique d’acculturation de la région PDL trouve de résistance au sein de la population.

Début septembre, les Rendez-vous de l’Erdre, évènement immanquable des nantais et des amateurs de jazz. Mais c’est aussi une des vitrines de propagande favorite de la région PdL. Heureusement chaque année les citoyens nantais hostiles à cette pollution visuelle ne manque pas de faire disparaître banderoles et kakemonos de la région comme dans un éternel tour de magie !



Le collectif 44=Breizh tient à saluer ces initiatives. A Saint Nazaire, Corsept et on a pas fini de se dresser devant la politique d’assimilation ligérienne relayées et encouragées par Joël Batteux, Jean Marc Ayrault, Jacques Auxiette, et depuis peu, Philippe Grosvalet.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :