Déjà plus de 50% collectés pour soutenir un sondage en Bretagne !

10/05/2019

DIBAB_Un_Sondage_Pour_La_Bretagne_Ur_Sontadeg_Evit_Breizh_44_BZH_Reunification_BZH_Reforme_Territoriale_Loire_Atlantique_TMO_Bandeau

La plateforme DIBAB – Décidez la Bretagne a lancé il y a peu de temps un projet de crowdfunding sur le site Kengo.bzh afin de récolter 10.000 €, qui serviront à payer un sondage organisé sur les 5 départements bretons.

Plus de 125 dons ont déjà été recensés pour un montant total dépassant les 5.000 € !

Il reste 20 jours pour atteindre les 100% pour pouvoir enfin savoir ce que veulent les bretons et les bretonnes sur leur avenir : participez vous aussi pour faire vivre la Bretagne de Brest à Clisson !

DIBAB_Un_Sondage_Pour_La_Bretagne_Ur_Sontadeg_Evit_Breizh_44_BZH_Reunification_BZH_Reforme_Territoriale_Loire_Atlantique_TMO_Je_Soutiens

Lisez ci-dessous l’explication du sondage par DIBAB :

UN SONDAGE POUR LA BRETAGNE ?

De Brest à Clisson, la Bretagne est pour nous un espace géographique et citoyen qui a du sens. Nous n’avons pas le regret de la Bretagne du passé mais le désir de faire de ce territoire un pays où se construit un mieux-disant démocratique, social, environnemental et linguistique.

Ce désir de Bretagne nous semble transcender bien des clivages et être porté par des Bretonnes et des Bretons d’horizons divers et de toutes origines.

De nombreuses initiatives ont été prises pour faire progresser la démocratie en Bretagne. Les blocages institutionnels, les immobilismes partisans, le centralisme de la vie politique et médiatique rythmée par des exercices électoraux — dont nous ne fixons ni la fréquence ni le périmètre — nous privent d’opportunités pour enfin faire de la Bretagne un sujet politique et rendre la parole au peuple.

Oui, la Bretagne a du sens. À la fois communauté historique elle est aussi un territoire de projet et de construction politique.

DIBAB_Un_Sondage_Pour_La_Bretagne_Ur_Sontadeg_Evit_Breizh_44_BZH_Reunification_BZH_Reforme_Territoriale_Loire_Atlantique_TMO_Carre

Notre intuition est que de nombreux Bretonnes et Bretons partagent le souhait que nous puissions décider ici des compétences que nous pourrions nous-mêmes exercer, à l’instar de nombreux peuples d’Europe.

Mais comment faire vivre cet espace démocratiquement, alors que les barrières administratives et technocratiques subsistent. Rebelles ou réfractaires les Bretons ? Mais que pensent-ils vraiment ? Que veulent-ils en fait ? Comment envisagent-ils leur avenir institutionnel et politique dans ces temps qui changent ?
Autant de pistes finalement peu explorées et qui apparaissent parfois comme des tabous. Pour faire progresser cette idée d’une Bretagne civique et actrice de son destin, nous avons besoin de sonder les Bretonnes et les Bretons pour créer l’évènement citoyen.

Pour ce faire : DIBAB — Décider la Bretagne, en partenariat avec Le Journal de la Bretagne, Breizh Civic Lab et Radio Naoned, veulent interroger les Bretonnes et les Bretons par l’intermédiaire de professionnels des sondages régionaux : l’entreprise TMO.

Cela à un coût. Nous avons besoin de vous.

Sans doute donnez-vous pour d’autres causes tout aussi valables. Mais pensez à l’impact qu’aura notre action collective si nous parvenons par nous-mêmes à sonder la population bretonne sur l’ensemble de la Bretagne historique et à faire entrer ainsi notre désir de Bretagne dans le champ civique et politique.

Utilisation des dons

Nous avons actuellement 5.000 €, c’est à dire 1/3 de la somme servant à payer le sondage, qui sera d’un montant total d’environ 15.000€.

Il nous manque donc 10.000 € qui serviront pour l’essentiel  à payer le sondage TMO.

S’ajouteront à cela des frais pour couvrir les autres dépenses de la campagne : les frais bancaires de la campagne sur KENGO, les envois postaux, les contre-parties, etc.

Nous avons besoin de vous pour réaliser ce sondage !

DIBAB, c’est quoi ?

L’association DIBAB – Décidez la Bretagne a été créée en 2014. Le but premier de l’association était d’organiser des votations citoyennes concernant le redécoupage territorial de la Bretagne.

En 1 an, DIBAB a organisé des consultations dans 20 communes : 3184 votants, 12,08 % de participation en moyenne, 89,25 % des votes en faveur de la réunification de la Bretagne et 79,36 % pour l’Assemblée de Bretagne ».

Aujourd’hui, nous souhaitons lancer le premier sondage en Bretagne porté par la société civile et des associations !


Clip réalisé en 2015 pour la votation organisé à Saint-Herblain.

Publicités

Allez plus loin M. Chesnais-Girard : organisons un référendum !

13/12/2018

Samedi 8 décembre, 1000 personnes manifestaient à Rennes / Roazhon pour la réunification de la Bretagne et le droit de décider. Cette mobilisation intervient après un cycle d’une année de réflexion pour relancer la mobilisation et réfléchir à notre stratégie pour avancer ensemble.

 

Depuis, la pétition des 100.000 a été remise entre les mains de M. Grosvalet, président du Conseil Départemental de Loire-Atlantique. Celui-ci s’en moque complètement et, plutôt que de faire voter la population, il a décidé à notre place que ce seraient les… 62 élu·e·s qui allaient nous imposer leur décisions. Rien d’étonnant pourtant : M. Grosvalet est un vieux de la vieille en politique (près de 30 ans élu…) et il sait comment s’y prendre pour arriver à ses fins ou bloquer des sujets qui ne l’intéressent pas. Nous avions à ce sujet indiqué à plusieurs reprises aux dirigeants de Bretagne Réunie que rien « n’obligeait » le département de Loire-Atlantique à s’engager concrètement dans le processus si les 100.000 signatures étaient atteintes. C’est pour cette raison qu’il nous semblait risqué d’axer la communication uniquement sur consultation (éventuelle !) qui aurait pu (peut-être !) voir le jour, selon le bon vouloir des élu·e·s du 44…

Hier, mercredi 12 décembre, Loig Chesnais-Girard, président de la région administrative Bretagne, a déclaré « il va bien falloir consulter la population  ». Une façon de se positionner dans le débat en décriant le blocage fait par M. Grosvalet contre la consultation de la population du 44.

Philippe Grosvalet et Loïg Chesnais-Girard

Philippe Grosvalet et Loïg Chesnais-Girard

Nous le remercions de prendre position dans le débat, mais ce n’est pas suffisant ! Rien n’interdit Loig Chenais-Girard de prendre ses dispositions pour permettre l’organisation d’un référendum sur l’ensemble de la Bretagne, Loire-Atlantique incluse. La loi permettant l’organisation de primaires par les partis politiques ouvre cette possibilité.

On ne doit pas attendre le blocage du Conseil Départemental de Loire-Atlantique ni le vote en catimini d’une poignée d’élu·e·s pour s’engager dans ce processus. On veut voter, de Brest à Clisson !

La Coordination Démocratique de Bretagne


1000 personnes à Rennes pour revendiquer le droit de décider de Brest à Clisson !

08/12/2018

Voici le communiqué de la Coordination Démocratique de Bretagne suite à la manifestation d’aujourd’hui à Rennes :

2018_12_08_Manifestation_Rennes_Droit_De_Decider_Reunification_Bretagne_Manifestadeg_Roazhon_44BZH_Divizomp_E_Breizh_1

Malgré une actualité politique chargée et plusieurs autres manifestations à Rennes et dans l’ensemble de la Bretagne, près de 1000 personnes ont bravé le mauvais temps pour répondre à notre appel. C’était la première manifestation de ce type à Rennes et le résultat est encourageant pour la suite.

À quelques jours de la session du Conseil Régional de Bretagne, il sera difficile aux élu·e·s de ne pas se positionner sur cette claire exigence d’un référendum. La banderole de tête portée par de jeunes manifestant·e·s indiquait clairement le message : « On veut voter ! ».

2018_12_08_Manifestation_Rennes_Droit_De_Decider_Reunification_Bretagne_Manifestadeg_Roazhon_44BZH_Divizomp_E_Breizh_5

De nombreux militants de Bretagne Réunie — qui ont porté la pétition des 100.000 — étaient également présents. Le refus du président du Département de Loire-Atlantique, M. Grosvalet, de faire voter la population montre clairement que la voie institutionnelle n’est pas la solution, et que des embuches seront toujours sur notre route…

La revendication d’un référendum auto-organisé est la voie que nous proposons. Pour ce faire, nous comptons sur l’implication de l’ensemble de la société. Nous invitons pour cela le plus grand nombre à participer l’Assemblée Générale de la Coordination Démocratique de Bretagne qui aura lieu le 2 février 2019 à Vannes qui sera ouverte à tous et toutes. Nous profiterons de cette réunion pour formaliser la Coordination Démocratique de Bretagne, pour préparer nos campagnes à venir pour le droit de décider, et pour commencer à concrétiser les modalités d’organisation d’un référendum sur toute la Bretagne.

2018_12_08_Manifestation_Rennes_Droit_De_Decider_Reunification_Bretagne_Manifestadeg_Roazhon_44BZH_Divizomp_E_Breizh_3

La fin de la manifestation a vu 2 prises de parole se succéder, l’une pour rappeler la situation en Catalogne et l’autre pour lire la déclaration de la Coordination Démocratique de Bretagne.
La fin de la prise de parole a permis de parler du projet de payer un sondage officiel. En effet, ce sera une bonne façon pour mesurer combien les bretonnes et les bretons ont soif de démocratie. Nous projetons de publier ce sondage avant les élections européennes pour demander aux habitantes et aux habitants de Bretagne s’ils jugent légitime d’être consulté·e·s sur l’avenir de leur pays de Brest à Clisson. Pour pouvoir payer ce sondage, nous aurons besoin d’un soutien financier assez conséquent, puisque nous aurons besoin de 15.000 € pour poser nos questions sur tout le territoire breton. Nous lancerons une campagne plus formelle d’ici peu mais d’ici là nous comptons déjà sur votre solidarité financière pour commencer la collecte. Ce sondage sera une première étape vers le référendum sur toute la Bretagne, soutenez-le !

La Coordination Démocratique de Bretagne

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Réservez-vite pour les cars allants à la manifestation de Rennes samedi prochain (8 décembre)

03/12/2018

🚌
RÉSERVEZ VITE POUR LES CARS POUR ALLER À LA
MANIF DU 8 DÉCEMBRE À #RENNES / #ROAZHON !

Et n’oubliez pas d’inviter vos ami·e·s sur l’événement :
➡️ https://www.facebook.com/events/162688598010419/

📣 #44BZH #DécidonsEnBretagne

Car_Manifestation_Rennes_Decidons_En_Bretagne_44BZH_Karr-boutin_Manifestadeg_Roazhon_Divizomp_E_Breizh_Bretagne_Reunie_Referendum_Petition_100000

⚠️ AU DÉPART DE #NANTES / #NAONED⚠️

12,5€ la place à payer par ce lien, informations ci-dessous :
➡️ https://www.paypal.com/cgi-bin/webscr?cmd=_s-xclick&hosted_button_id=6JV8VF9T7U8BW

INFORMATIONS PRATIQUES :

Le rendez-vous du DÉPART se fera à 11h00 sur le grand parking à côté du Centre Culturel Breton Yezhoù ha Sevenadur à #SaintHerblain / #SantErvlan (12 avenue de l’Angevinière).

Pour y accéder en transports en commun :

  • Tram 3 – Arrêt Sillon de Bretagne
  • Bus 50 – Arrêt Angevinière
  • Bus 54 – Arrêt Angevinière

Après la manifestation, le départ du RETOUR de Rennes / Roazhon aura lieu vers 17h30 pour une arrivée à Saint-Herblain / Sant-Ervlan à 19h00.

[Pour les personnes souhaitant réserver et payer directement par chèque, envoyez un mail à collectif.44breizh@gmail.com pour que l’on vous donne la procédure à suivre.]


⚠️ AU DÉPART DE #CARHAIX / #KARAEZ⚠️

8€ la place, informations ci-dessous :
➡️ Réservations à faire au plus vite au 0602320624 ou par mail samurvois@gmail.com.

INFORMATIONS PRATIQUES :

Le rendez-vous du DÉPART se fera à 11h45 sur le parking Glenmor (rue Jean Monnet 29270 à Carhaix).
Possibilité d’arrêt à ROSTRENEN a parking de l’Hôtel Henri IV à 12h20.

Après la manifestation, le départ du RETOUR de Rennes / Roazhon aura lieu vers 17h30 pour une arrivée à Carhaix / Karaez vers 19h30.

 

2018_12_08_Skritell_A3_Manifestadeg_Roazhon_Affiche_Rennes_Manifestation_Reunification_Droit_De_Decider_44BZH_RVB-01


RDV dans 1 mois à Rennes pour la « manif-retour » pour la réunification de la Bretagne et le droit de décider ! Allez-y en car !

08/11/2018

2018_09_29_Manifestadeg_Naoned_44BZH_Gwir_Da_Zivizout_Manifestation_Nantes_Pour_Une_Bretagne_Reunie_Et_Droit_De_Decider_BZH_9

Un peu plus d’un mois après la manifestation de Nantes / Naoned qui fut un succès, nous sommes d’ores et déjà en train de participer au sein de la Coordination Démocratique de Bretagne pour organiser la « manif-retour » qui aura lieu à Rennes le samedi 8 décembre à 14h !

En plus des réunions locales, les premiers collages et distributions massives de flyers commencent un peu partout en Bretagne. La campagne sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter et Instagram) est également relancée ! Participez vous aussi en suivant les comptes et en diffusant ou en envoyant vos photos avec l’affiche de la manifestation, et en utilisant les hashtags #44BZH et #DécidonsEnBretagne !

Organisation d’un car de Nantes !

Pour que la manifestation soit un succès nous devons aussi participer en organisant les transports en commun pour se rendre à Rennes / Roazhon le 8 décembre. Nous organisons donc un car qui fera l’aller-retour Nantes-Rennes dans la journée. D’autres associations en feront également au départ d’autres villes : contactez-les pour leur demander si c’est le cas, sinon organisez-vous pour faire du covoiturage.

Réservez vos places (12,50€) en ligne* au plus vite pour le trajet aller-retour Nantes-Rennes, pour que l’on sache rapidement si l’on doit en organiser d’autres :

 

Le rendez-vous du départ se fera à 11h00 sur le grand parking à côté du Centre Culturel Breton Yezhoù ha Sevenadur à Saint-Herblain / Sant-Ervlan (12 avenue de l’Angevinière).
Pour y accéder en transports en commun :

Après la manifestation, le départ du retour de Rennes / Roazhon aura lieu vers 17h30 pour une arrivée à Saint-Herblain / Sant-Ervlan à 19h00.

Décidons en Bretagne :
organisons un référendum !

* = Pour les personnes souhaitant réserver et payer directement par chèque, envoyez un mail à collectif.44breizh@gmail.com pour que l’on vous donne la procédure à suivre.

2018_12_08_Skritell_A3_Manifestadeg_Roazhon_Affiche_Rennes_Manifestation_Reunification_Droit_De_Decider_44BZH_RVB-012018_12_08_Trakt_Manifestadeg_Roazhon_Affiche_Rennes_Manifestation_Reunification_Droit_De_Decider_44BZH-01


Succès de la mobilisation du 29 septembre 2018 pour la réunification de la Bretagne et le droit de décider !

30/09/2018

2018_09_29_Manifestadeg_Naoned_44BZH_Gwir_Da_Zivizout_Manifestation_Nantes_Pour_Une_Bretagne_Reunie_Et_Droit_De_Decider_BZH_9

Hier, samedi 29 septembre 2018, ce sont entre 3000 et 4000 personnes qui ont battu le pavé à Nantes pour une manifestation qui ouvre un nouveau cycle dans la lutte pour la réunification.

Nous remercions vivement la jeunesse bretonne qui s’est mobilisée hier, comme toutes les autres générations lui ayant emboîté le pas et venues des 4 coins de la Bretagne. La Coordination démocratique de Bretagne créée en décembre 2017 pour impulser ce nouveau cycle a réussi à fédérer autour d’elle pour porter des mots d’ordres nouveaux.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Au-delà de la revendication pour le réunification, c’est bel et bien le droit à décider et la volonté de prendre en main son destin qui a été réclamé haut et fort par les manifestants dans les rues de Nantes hier.

L’organisation d’un référendum pour permettre au peuple breton de se positionner sur son cadre territorial est la pierre angulaire du cycle qui se met en place. Un exercice démocratique réclamée en particulier par la jeunesse bretonne qui ouvrait le cortège en arborant une banderole « Décidons en Bretagne ! Réunification, langue bretonne… organisons un référendum ! ».

2018_09_29_Manifestadeg_Naoned_44BZH_Gwir_Da_Zivizout_Manifestation_Nantes_Pour_Une_Bretagne_Reunie_Et_Droit_De_Decider_BZH_6

Cette volonté d’exercer notre droit de décider nous-même ici en Bretagne a un écho particulier un an après l’auto-organisation du référendum catalan et la répression qui s’en est suivie.

C’est pourquoi les représentants internationaux kanaks du PT (Parti Travailliste de Kanaky) et de l’USTKE (l’Union Syndicale des Travailleurs Kanaks Exploités) comme les irlandais de l’IRSP (Irish Republican Socialist Party) se sont retrouvés dans le cortège internationaliste aux côtés de leur camarades bretons derrière la banderole « En Catalogne comme en Bretagne, c’est nous qui déciderons ! Démocratie ! Autodétermination ! ». Des mots d’ordres repris en breton, en kanak, en gaélique, en anglais et en français lors des différentes prises de paroles ayant clôturé le succès de la manifestation.

2018_09_29_Manifestadeg_Naoned_44BZH_Gwir_Da_Zivizout_Manifestation_Nantes_Pour_Une_Bretagne_Reunie_Et_Droit_De_Decider_BZH_3

Dans la continuité de la mobilisation d’hier et dans le cadre du cycle qu’elle a commencé à impulser, la Coordination Démocratique de Bretagne a annoncé (lire le texte entier en cliquant ici) l’organisation d’une autre manifestation le 8 décembre à Rennes !

2018_12_08_Skritell_A3_Manifestadeg_Roazhon_Affiche_Rennes_Manifestation_Reunification_Droit_De_Decider_44BZH_RVB-012018_12_08_Trakt_Manifestadeg_Roazhon_Affiche_Rennes_Manifestation_Reunification_Droit_De_Decider_44BZH-01

Le rassemblement c’est terminé par un hommage appuyé aux prisonniers politiques catalans et aux exilés poursuivis par l’État espagnol pour avoir exercé le droit d’un peuple à disposer de lui-même, un des fondements de la Charte des Nations Unies.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Conférences de presse du 20 juin 2018 à Rennes et à Nantes : lancement de la manifestation pour la réunification de la Bretagne et le droit de décider le 29 septembre à Nantes !

20/06/2018

Voici le texte qui a été lu et envoyé lors des conférences de presse organisées ce jour à Rennes et à Nantes. La liste des premiers signataires (plus d’une quinzaine) se trouve en bas du document et sera complétée au fur et mesure des réponses que nous recevrons.

La campagne est bien lancée, suivez-nous sur les réseaux sociaux et participez-vous aussi aux distributions de tracts, collages d’affiches et envoyez-nous vos photos sur Facebook, Twitter et Instagram !

Soyons nombreuses et nombreux à participer pour que la manifestation du 29 septembre à Nantes pour la réunification de la Bretagne et le droit de décider soit une réussite !

Bec’h dezhi !

Des militant·e·s de Nantes ont présenté l’affiche de la manifestation tirée à 5.000 exemplaires

Bonjour,

Le 29 septembre prochain aura lieu une manifestation à Nantes pour affirmer notre volonté de décider de notre avenir en Bretagne. Concrètement nous voulons que de Brest à Clisson l’ensemble des habitantes et habitants de la Bretagne puissent choisir le cadre institutionnel où ils vivent, si oui ou non ils et elles souhaitent vivre dans une Bretagne réunifiée.

La communication autour de cet événement est bien lancée, notamment sur les réseaux sociaux.

Plus de 5000 affiches et 10.000 tracts sont en cours de répartition et des actions de popularisation auront lieu tout l’été. Une grande opération communication auprès des lycéennes et lycéens aura lieu dès septembre, avec du matériel spécifique.

Le cycle de revendications ouvert par la réforme territoriale et les espoirs qu’elle avait pu susciter est clos. Le gouvernement de Paris a une fois de plus fait fi de revendications populaires en faveur de la réunification de la Bretagne. Si nous souhaitons occuper la rue le 29 septembre 2018 c’est pour ouvrir un nouveau cycle de revendications, notamment vers la classe politique locale qui doit passer du discours aux actes.

Partout en Europe, comme en Catalogne ou en Écosse et jusque dans les possessions françaises comme en Kanaky/Nouvelle-Calédonie, le temps est aux référendums, car c’est aux peuples de décider de leurs avenirs. Nous pensons qu’il est temps que les bretonnes et les bretons, sans discriminations d’origines, soient consultés sur les limites de leur territoire et sur les compétences que le peuple breton peut lui-même exercer pour plus de souveraineté locale et de démocratie.

C’est un enjeu de taille que d’inscrire le droit de décider à l’agenda politique breton. À partir du 29 septembre, c’est notre droit démocratique à l’autodétermination que nous voulons conquérir et mettre en pratique. Nous voulons prendre notre destin en main et organiser un referendum sur l’unité administrative de la Bretagne. Cette consultation démocratique nous la voulons avec l’ensemble de la société bretonne et les élu·e·s locaux que nous appelons à passer aux actes, avec ou sans l’accord de Paris.

Nous avons le devoir moral de proposer à la jeunesse de Bretagne d’être actrice de son avenir à un moment ou nous continuons à évoluer dans le cadre ultra-centraliste de la constitution de 1958, sur laquelle une infime partie de la population actuelle a pu se prononcer.

Nous avons l’opportunité de rassembler ici en Bretagne sur la base du droit à décider pour proposer un autre modèle institutionnel, social, économique, linguistique et environnemental garantissant à tous et toutes l’accès au savoir, à l’éducation, aux transports, à la santé, à la culture. Face à la démission d’un État qui ne résonne qu’en terme de rentabilité, qui délaisse avec mépris la population et méprise les plus fragiles d’entre nous, nous voulons prendre nos affaires en main et proposer une réelle alternative.

Nous imaginons cette manifestation comme plurielle et familiale, représentative de la diversité existant en Bretagne, et défendant une vision inclusive de l’identité bretonne. La manifestation sera déclarée et encadrée par un service d’ordre.

Nous souhaitons que les associations culturelles bretonnes habituées des manifestations pour la réunification s’approprient cette première journée revendicative pour en faire un succès et porter dans les mois qui viennent cette dynamique dans l’ensemble de la Bretagne.

Premiers signataires de l’appel à manifester le samedi 29 septembre à Nantes :

44=Breizh, Dibab, Ti ar Vro Bro-Leon, Ti ar Vro Gwengamp, Ti ar Vro Kemper, Ti ar Vro Landerne-Daoulaz, Centre Culturel Breton Yezhoù ha Sevenadur, Emglev Bro Karaez, DAO (Deskiñ d’an oadourien), Roudour, Raok (brezhoneg e Kreiz Breizh), La Gauche Indépendantiste (Breizhistance), Collectif LGBT Breton, Dispac’h, Ai’ta, SHAGT (Saint-Herblain A Gauche Toute), …

Au Club de la Presse de Rennes.