La commission mixte Loire-Atlantique Région Bretagne remplit elle son rôle ?

C’est ce qu’on peut se demander au regard des dernières déclarations qui ont suivi la dernière réunion de la commission mixte entre Loire-Atlantique et région Bretagne.

Il aura fallut une certaine pression, notamment porté par 44=Breizh, pour que cette commission (qui ne s’était pas réunie depuis plus d’un an et l’élection de Philippe Grosvalet à la tête du département) se réunisse à nouveau.

Force est de constater que très peu de chose sorte de cette dernière commission qui s’est tenue lundi dernier à Nantes. très peu d’annonces et de projet concret semblent avoir été décidé, tant le compte-rendu de cette commission multiplie les expressions du genre : « état des lieux a été fait », « un point a été fait », « Il a été décidé de poursuivre », « la volonté de … », la seule annonce concrète semple être celle d’un nouveau portail sur internet (bibliothèque numérique). Tout ces points sont sans doute intéressants malgré tout, mais largement en-dessous que de ce qu’on peut espérer de cette commission.

Surtout, les déclarations de Philippe Grosvalet tranche avec l’esprit initial de cette commission. Cette commission consistait à la base à un travail commun pour « préparer » la réunification de la Bretagne, les deux collectivités rappelant conjointement et officiellement le 28 janvier 2009 à Nantes « l’engagement des deux exécutifs en faveur de la réunification de leurs territoires ». Mais Philippe Grosvalet a profité de cette journée pour d’opposer à un référendum sur la réunification qui serait organisé en Loire-Atlantique et en région région Bretagne. La commission mixte ne faisant aucune proposition concrète sur la question démocratique. En déclarant l’objectif de cette commission « au-delà de la question des frontières administratives et politiques », Philippe Grosvalet oublie pourquoi celle-ci a été créée. Au vue des éléments apportés par cette dernière on peut se demander si elle n’est pas qu’un artifice administratif de plus pour faire croire qu’on répond à la revendication d’unité territoriale de la Bretagne.

Dans ces conditions, nous considérons que le conseil général de Loire-Atlantique, disposant de la même majorité et pour ainsi dire des mêmes élus ne respecte pas ses vœux sur la réunification.

Nous appelons donc à un rassemblement devant le conseil général pour réclamer une prise de position claire de cette institution et des actes concrets pour aller vers la réunification. Lundi 19 mars entre 17h30 et 19h30, à Nantes  3 quai Ceineray devant le Conseil Général, pendant la session départementale.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :