PARTICIPEZ à la soirée-débat BRETAGNE 2030 à NANTES !

07/12/2013

Le collectif 44=BREIZH appelle à participer à la soirée-débat «Bretagne 2030» organisée à Nantes le 11 décembre prochain à 18H30 au CCO (voir l’invitation ci-dessous) à l’initiative de l’Agence Culturelle Bretonne (ACB) de Loire-Atlantique.
En juin dernier se clôturait la démarche prospective « Pays de la Loire 2040 » à laquelle le collectif 44=BREIZH et Bretagne Réunie avaient répondu par l’organisation d’une conférence « Bretagne 2040 » à Nantes. Le succès de cet événement avait montré l’intérêt d’une partie de la population à projeter son avenir dans une Bretagne Réunifiée bien plus porteuse qu’une région Pays de la Loire au découpage incohérent.
L’organisation d’une soirée-débat « Bretagne 2030 » à Nantes était donc une nécessité et le collectif 44=BREIZH salue l’initiative de l’ACB et la disponibilité de la Région Bretagne pour l’organisation de cet événement.
La démarche Bretagne 2030 invite à réfléchir sur différentes thématiques comme l’aménagement du territoire, la maritimité, la cohésion sociale, le développement économique et la Bretagne dans le monde. La question de la réunification et plus largement du découpage des régions peut trouver sa place dans chacun de ces domaines.
Aussi, le collectif 44=BREIZH appelle les nantais et les nantaises à participer à cet événement, pour y intégrer le débat sur la réunification et montrer que les habitants de Loire-Atlantique ont la volonté de donner leur avis sur l’avenir de la Bretagne.

Cliquez sur ce lien pour vous inscrire à la soirée-débat :
http://bretagne2030.jenparle.net/evenements/soiree-debat-a-nantes

Bretagne_2030_Breizh_2030_44BZH

L’Agence Culturelle Bretonne de Loire Atlantique invite les citoyens à venir réfléchir à l’avenir de la Bretagne en 2030.
Réunion-débat « Bretagne 2030 »
Le mercredi 11 décembre à 18h30
au C.C.O., Centre de Communication de l’Ouest, 
Tour Bretagne, Place de Bretagne, à Nantes.
L’Agence Culturelle Bretonne de Loire-Atlantique vous invite à une Réunion-débat « Bretagne 2030 » avec la participation de la Région Bretagne.
Bretagne 2030 est une démarche lancée par le Conseil Régional de Bretagne administrative qui propose à toutes les Bretonnes et tous les Bretons, et plus largement à tous ceux qui aiment la Bretagne, de définir le visage qu’ils lui souhaitent en 2030.
Il s’agit d’une démarche de réflexion collective, de concertation prospective qui contribue à l’élaboration d’une vision partagée de la Bretagne en 2030.
Bretagne 2030 ne cherchera pas à prédire l’avenir mais à le dessiner, à formuler des souhaits et des attentes et à explorer des pistes.
Pourquoi lancer cette démarche ?
La Bretagne a connu, depuis les années 1960, plusieurs décennies d’un très fort développement. Ce modèle, alors que nous évoluons désormais dans un monde complexe et largement imprévisible, n’est-il pas arrivé au bout de ce qu’il pouvait produire ?
C’est pourquoi Bretagne 2030 se fixe comme objectif de définir de manière volontariste de nouveaux horizons. La démarche engagée invite ainsi à penser l’avenir pour ne pas le subir, à formuler des valeurs et des aspirations collectives, pour ne pas dériver vers des situations non souhaitées et pour être en capacité de résister aux évolutions non souhaitables.
L’organisation de cette soirée-débat en Loire-Atlantique est un événement. 

L’avenir de la Bretagne ne peut se concevoir sans le cinquième département breton.
http://bretagne2030.jenparle.net/

Publicités

Première réussie pour le Forum citoyen de Bretagne

19/06/2013

Forom_Keodedel_Breizh_15_06_2013_Naoned_BrendanGG_35

44=Breizh tient a remercier les près de 150 participantes et participants au Forum Citoyen de Bretagne et notamment tous les intervenants qui se sont succédés à la tribune : Ana Gabriel, Anna Gwegen, Naig Le Gars, Yann Choucq, Jonathan Guillaume et Fañch Oger.

Forom_Keodedel_Breizh_15_06_2013_Naoned_BrendanGG_15Jonathan Guillaume (44=Breizh), Fañch Oger,
Anna Gwegen et Ana Gabriel (CUP)

La journée a tranquillement commencé par un pique-nique militant devant l’école d’architecture où la région Pays de la Loire organisait son forum régional « Pays de la Loire 2040 ». Quatre fourgons de gendarmes mobiles avaient fait le déplacement pour l’occasion…

Forom_Keodedel_Breizh_15_06_2013_Naoned_BrendanGG_8

Forom_Keodedel_Breizh_15_06_2013_Naoned_BrendanGG_1
Plusieurs centaines de milliers d’euros d’argent public auront été nécessaires à la région Pays de la Loire pour organiser ses « ateliers du futur » qui au final n’auront pas réuni plus de personnes que le Forum Citoyen de Bretagne samedi dernier. La région a beau payer des agences de communications, débourser des centaines de milliers d’euros, faire pression sur les élus pour les empêcher de participer au Forum Citoyen de Bretagne, il est clair qu’elle ne rencontre pas « l’adhésion de la population » comme le souhaiterait pourtant le vice-président de la région, Christophe Clergeau.

Forom_Keodedel_Breizh_15_06_2013_Naoned_BrendanGG_31

Naig Gars (Conseillère Régionale UDB en région administrative B4)
et Jonathan Guillaume (44=Breizh)

Forom_Keodedel_Breizh_15_06_2013_Naoned_BrendanGG_27

Yann Choucq (juriste et avocat) et Ana Gabriel (CUP)

L’objectif du Forum était une première présentation à Nantes de la Plateforme « Libérons les Energies en Bretagne ». La plateforme qui réunit une quinzaine d’organisation et en appelle d’autres à se joindre à elle a pour objectif de présenter 4 points de revendications principales.

    •    La signature de la Charte Européenne des langues régionales et un statut de co-officialité de la langue bretonne

    •    Une télévision publique régionale sur les 5 départements émettant au moins 30h/semaine en Breton

    •    La réunification de la Bretagne dans le cadre d’une collectivité unique

    •    Un parlement régional à capacité législative et réglementaire pour la Bretagne.

Forom_Keodedel_Breizh_15_06_2013_Naoned_BrendanGG_34
L’idée du forum était bien de présenter et de discuter d’une stratégie commune pour donner vie à ces 4 exigences démocratiques. Ceci est notamment apparu comme une nécessité après la présentation de la très nulle loi Lebranchu de décentralisation et les échecs des démarches institutionnelles comme l’amendement De Rugy-Le Fur, la non signature de la Charte malgré la promesse de Françoise Hollande, ou encore l’annulation du statut de co-officialité de la langue corse par le gouvernement central. Avec Naig Le Gars, conseillère régional UDB, qui a présenté la plateforme Batera et la votation citoyenne de 2010, Ana Gabriel représentante de la CUP catalane et initiatrice du référendum d’initiative populaire catalan et Yann Choucq, juriste et avocat qui nous a présenté la situation juridique internationale, l’idée d’une votation citoyenne de grande ampleur s’est imposé dans le débat comme moyen de construire l’adhésion et le rapport de force nécessaire aux points de la plateforme. Peut-être serons-nous toutes et tous appelés à devenir les assesseurs des prochains bureau de vote citoyen pour la réunification de la Bretagne !

En conclusion il a été souligné que l’Association des Régions de France se réunirait en Bretagne les 19 et 20 septembre, à Nantes, la plateforme Libérons les Energies en Bretagne ne manquera pas d’y apporter sa contribution.


44=Breizh apporte son soutien à Bretagne Réunie face à la plainte des Pays de la Loire

07/04/2013

Suite au rassemblement de protestation ayant eu lieu jeudi 4 avril dernier à St-Nicolas-de-Redon (44), nous apprenons par la presse la plainte de la région « Pays de la Loire » contre l’association Bretagne Réunie pour avoir soit-disant « entravé » « l’atelier du futur Pays de la Loire 2040« . Le collectif 44=Breizh apporte son soutien à Bretagne Réunie et tient à rappeler les faits tels qu’ils se sont déroulés.

Jean-François Le Bihan (président de BR) et Emile Granville, maire adjoint de redon, déchirant symboliquement une banderole Pays de la Loire

Jean-François Le Bihan (président de BR) et Emile Granville, maire adjoint de redon, déchirant symboliquement une banderole Pays de la Loire

Une dizaine de militants du collectif se sont rendus jeudi dernier à Saint-Nicolas-de-Redon pour dénoncer la partition de la Bretagne et la communication outrancière de la région PdL, dont les « ateliers PdL 2040 » n’en sont qu’un des derniers avatars. Le comité Bretagne Réunie de Redon avait bien mobilisé ce jour-là et les défenseurs de l’unité de la Bretagne se sont mélangés aux opposants au projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes pour dénoncer des deux côtés « un déni de démocratie de la part de la Région PdL« . Environ 80 personnes et une demi-douzaine de tracteurs étaient devant la salle, avec le simple objectif de rappeler leurs revendications en faisant tourner un micro. L’accès à la salle P. Etrillard était laissé libre par les manifestants. Si la région n’a réussi à faire venir que 4 ou 5 badauds à son « atelier du futur« , c’est parce que le vrai débat citoyen et la légitimité démocratique se trouvaient à l’extérieur.

un rassemblement bon enfant

Un rassemblement bon enfant.

Où est « le dialogue citoyen », la « démocratie participative », etc … lorsque l’on refuse l’entrée à des personnes sur le simple fait que ce sont des « militants » ? Ce que Christophe Clergeau (vice-président de la région et coordinateur de « PdL 2040 ») souhaite dénoncer à travers cette plainte c’est simplement le droit de manifester. Ou peut-être n’est-ce tout simplement qu’une affaire personnelle. En effet, pourquoi viser spécifiquement Bretagne Réunie, alors qu’une dizaine d’organisation appelaient à ce rassemblement (dont des partis politiques et des organisations syndicales et professionnelles) ? Jean-Louis Fougère, président de la communauté de commune de Redon et chargé d’accueillir l’évènement et son coordinateur, ne cherche-t-il pas à régler des problèmes particuliers avec certains élus locaux ? En effet, en sortant de la salle celui-ci s’est feint d’un « émoi républicain » en dénonçant « l’attitude » d’Emile Granville, « organisateur » de ce rassemblement, porte-parole du comité local de Bretagne Réunie et par ailleurs conseiller communautaire de l’opposition. Cela expliquerait-il pourquoi cette plainte est dirigée vers cette seule association ?

Quoiqu’il en soit de l’origine de cette plainte farfelue, elle confirme l’attitude hautaine et méprisante des représentants de la région Pays de la Loire qui auraient mieux fait d’en rester là et de simplement constater leur mauvais accueil en Pays de Redon. Nous appelons évidemment à nous rassembler devant les prochains « ateliers du futur » des Pays de la Loire :

– Lundi 8 avril 2013 / de 19h – 21h30 / Saint-Philbert-de-GrandLieu (Salle des Marais / Allée des Chevrets).
– Lundi 13 mai 2013 / de 19h – 21h30 / Saint-Nazaire (Salle Jacques Brel).
– Mardi 21 mai 2013 / de 19h – 21h30 / Nort-sur-Erdre (Espace culturel Cap Nort).

Emile Granville au micro face à Christophe Clergeau (Jean Louis Fougère derrière lui)

Emile Granville au micro face à Christophe Clergeau (Jean Louis Fougère derrière lui)

photo(4)