(INAO) Le long démantèlement territorial de la Bretagne continue

15/01/2014

Le collectif 44=Breizh dénonce le restructuration de L’Institut National de l’Origine et de la qualité (INAO) qui intervient en ce début d’année 2014. Jusqu’au 1er Janvier 2014 le département de Loire-Atlantique était encore rattaché à la Bretagne administrative. Le site nantais de l’INAO, établissement public de l’État qui encadre les productions agricoles protégées comme muscadet ou le sel de Guérande (ainsi que les produits vendéens), devrait être remplacé par une simple antenne, passant de neuf agents, à un seul !
La Loire-Atlantique dépendra maintenant d’un pôle regroupant Pays de la Loire, Centre et Poitou-Charentes. En effet, la direction souhaite faire passer le nombre de site de 25 à 18. Les agents nantais s’insurgent de cette décision, tout comme les syndicats d’appellation et la chambre d’agriculture, qui dénoncent un «manque de concertation» et un «monologue de la part de direction de l’Institut». Alors que nombre de producteurs de Loire-Atlantique s’emploient à faire reconnaitre l’image de marque bretonne à leurs produits, 44=Breizh dénonce une nouvelle fois ce procédé conduit sans concertation qui vise petit à petit à couper la Loire-Atlantique des liens qui l’unissent au reste du territoire breton.
Alors que le président Hollande vient d’annoncer sa volonté de diminuer le nombre de régions administratives en regroupant certaines d’entre elles, nous rappelons que la question de la réunification n’a pas à être écartée du débat démocratique.

Ci-dessous une série d’affiches détournées
réalisée par 44=Breizh en 2011 :
https://44breizh.com/2011/04/13/44-breizh-detourne-affiches-nantes-metropole/

nantes_metropole_bretagne_muscadet_breton_piconnantes_metropole_bretagne_galettes_st-michel

Publicités

PARTICIPEZ à la soirée-débat BRETAGNE 2030 à NANTES !

07/12/2013

Le collectif 44=BREIZH appelle à participer à la soirée-débat «Bretagne 2030» organisée à Nantes le 11 décembre prochain à 18H30 au CCO (voir l’invitation ci-dessous) à l’initiative de l’Agence Culturelle Bretonne (ACB) de Loire-Atlantique.
En juin dernier se clôturait la démarche prospective « Pays de la Loire 2040 » à laquelle le collectif 44=BREIZH et Bretagne Réunie avaient répondu par l’organisation d’une conférence « Bretagne 2040 » à Nantes. Le succès de cet événement avait montré l’intérêt d’une partie de la population à projeter son avenir dans une Bretagne Réunifiée bien plus porteuse qu’une région Pays de la Loire au découpage incohérent.
L’organisation d’une soirée-débat « Bretagne 2030 » à Nantes était donc une nécessité et le collectif 44=BREIZH salue l’initiative de l’ACB et la disponibilité de la Région Bretagne pour l’organisation de cet événement.
La démarche Bretagne 2030 invite à réfléchir sur différentes thématiques comme l’aménagement du territoire, la maritimité, la cohésion sociale, le développement économique et la Bretagne dans le monde. La question de la réunification et plus largement du découpage des régions peut trouver sa place dans chacun de ces domaines.
Aussi, le collectif 44=BREIZH appelle les nantais et les nantaises à participer à cet événement, pour y intégrer le débat sur la réunification et montrer que les habitants de Loire-Atlantique ont la volonté de donner leur avis sur l’avenir de la Bretagne.

Cliquez sur ce lien pour vous inscrire à la soirée-débat :
http://bretagne2030.jenparle.net/evenements/soiree-debat-a-nantes

Bretagne_2030_Breizh_2030_44BZH

L’Agence Culturelle Bretonne de Loire Atlantique invite les citoyens à venir réfléchir à l’avenir de la Bretagne en 2030.
Réunion-débat « Bretagne 2030 »
Le mercredi 11 décembre à 18h30
au C.C.O., Centre de Communication de l’Ouest, 
Tour Bretagne, Place de Bretagne, à Nantes.
L’Agence Culturelle Bretonne de Loire-Atlantique vous invite à une Réunion-débat « Bretagne 2030 » avec la participation de la Région Bretagne.
Bretagne 2030 est une démarche lancée par le Conseil Régional de Bretagne administrative qui propose à toutes les Bretonnes et tous les Bretons, et plus largement à tous ceux qui aiment la Bretagne, de définir le visage qu’ils lui souhaitent en 2030.
Il s’agit d’une démarche de réflexion collective, de concertation prospective qui contribue à l’élaboration d’une vision partagée de la Bretagne en 2030.
Bretagne 2030 ne cherchera pas à prédire l’avenir mais à le dessiner, à formuler des souhaits et des attentes et à explorer des pistes.
Pourquoi lancer cette démarche ?
La Bretagne a connu, depuis les années 1960, plusieurs décennies d’un très fort développement. Ce modèle, alors que nous évoluons désormais dans un monde complexe et largement imprévisible, n’est-il pas arrivé au bout de ce qu’il pouvait produire ?
C’est pourquoi Bretagne 2030 se fixe comme objectif de définir de manière volontariste de nouveaux horizons. La démarche engagée invite ainsi à penser l’avenir pour ne pas le subir, à formuler des valeurs et des aspirations collectives, pour ne pas dériver vers des situations non souhaitées et pour être en capacité de résister aux évolutions non souhaitables.
L’organisation de cette soirée-débat en Loire-Atlantique est un événement. 

L’avenir de la Bretagne ne peut se concevoir sans le cinquième département breton.
http://bretagne2030.jenparle.net/


44=BREIZH appelle à manifester à Carhaix le 30 novembre, pour «Vivre, travailler et décider en Bretagne», de Brest à Clisson !

28/11/2013

Manif_Bonnets_Rouges_Carhaix_KaraezLe Collectif 44=Breizh, qui milite pour la réunification de la Bretagne, appelle à manifester à Carhaix le 30 novembre, dans le sillage du mouvement des «bonnets rouges». Cette manifestation est à l’appel du collectif pour «Vivre, travailler et décider en Bretagne» et a pour mot d’ordre : «pour l’emploi, contre l’ecotaxe et pour décider en Bretagne»

● Nous n’avons pas vocation à nous prononcer sur l’écotaxe ; nous regrettons cependant l’absence de mobilisations des députés de Loire-Atlantique aux côtés de leurs homologues du reste de la Bretagne pour obtenir un allègement de 50%. Une mobilisation collective avait permit de disposer de 4×4 voies gratuites en Loire-Atlantique intégrée dans le Plan Routier Breton. Nous voyons malheureusement que les frontières administratives dressées entre Nantes et le reste de la Bretagne agissent comme des barrières mentales sur certains…

● Nous apportons aussi notre solidarité aux salariés victimes des licenciements partout en Bretagne et notamment en Loire-Atlantique, qui subissent les choix d’une politique économique libérale qui ne leurs profitent pas.

44=Breizh appelle à manifester car les organisateurs réclament à «décider en Bretagne», de «Brest à Clisson», comme l’a rappelé notamment le Maire de Carhaix, Christian Troadec, le 16 novembre à Nantes. Le manque de démocratie et de pouvoir politique en Bretagne, dont un des éléments révélateurs est la partition administrative de la Bretagne, est bien un des déclencheurs de cette révolte. En ce sens nous regrettons que la Loire-Atlantique n’ai pas été invitée à la table des négociations sur le pacte d’avenir pour la Bretagne mis en œuvre par le gouvernement. Nous regrettons qu’aucune mesure prévue par ce texte encore en cours d’élaboration ne soit prévue en faveur de la réunification et de l’évolution institutionnelle de la Bretagne.
Mobilisons nous pour l’unité administrative de la Bretagne, pour un pouvoir politique et démocratique qui permette à toutes les bretonnes et les bretons de prendre leur avenir en main.
Manifestadeg_Bonnets_Rouges_Carhaix_KaraezManifestation_Bonnets_Rouges_Carhaix_Karaez

 


Une première réussie pour la votation 44=Breizh

06/04/2013

Votation_Votadeg_Reunification_44_BREIZH_1

Plus de 500 personnes, dont plusieurs élus locaux, ont participé aujourd’hui à la votation citoyenne organisé par 44=Breizh à Nantes. Le collectif est très satisfait et même agréablement surpris de cette affluence pour une action symbolique qui appelle à être reconduite dans de meilleures conditions et qui témoigne d’une réelle attente chez les nantaises et les nantais.
La question posée était «Oui ou non, êtes-vous pour la fusion de la Loire-Atlantique et des autres départements bretons dans une même collectivité ?».Votation_Votadeg_Reunification_44_BREIZH_2
Le résultat est 652 votes (dont 92 procurations), 23 votes «non», 5 bulletins blanc, et 624 «oui». Soit une participation bien plus importante que celles des «ateliers citoyens Pays de la Loire 2040». Comme à Saint-Nicolas-de-Redon jeudi dernier nous appelons au rassemblement lors des prochains rendez-vous donnés par la région PdL*.
Plutôt qu’une tactique de communication qui rabaisse l’engagement citoyen à un simple gadget marketing, il y a besoin que les collectivités ouvrent un vrai débat démocratique sur la question de la réunification de la Bretagne.Votation_Votadeg_Reunification_44_BREIZH_10Cette votation symbolique était organisé la veille du référendum sur la fusion des conseils généraux et du conseil régional d’Alsace. Nous attendons depuis des années la possibilité législative d’une consultation sur la réunification : ce qui est possible en Alsace doit l’être en Bretagne !
Le projet de loi sur la décentralisation qui sera bientôt présenté en conseil des ministres doit reconnaître l’existence du problème démocratique posé par la partition administrative, et proposer une solution démocratique pour les bretonnes et les bretons.

* rendez-vous les :
– Lundi 8 avril 2013 / de 19h – 21h30 / Saint-Philbert-de-GrandLieu (Salle des Marais / Allée des Chevrets).
– Lundi 13 mai 2013 / de 19h – 21h30 / Saint-Nazaire (Salle Jacques Brel).
– Mardi 21 mai 2013 / de 19h – 21h30 / Nort-sur-Erdre (Espace culturel Cap Nort).

Voir les photos de la votation :

Ce diaporama nécessite JavaScript.


VOTATION CITOYENNE symbolique pour la REUNIFICATION de la Bretagne !

29/03/2013

Votation_Citoyenne_Reunification_44_BREIZH

Le collectif 44=Breizh invite les nantaises et les nantais à participer à une votation citoyenne symbolique pour la réunification de la Bretagne, le samedi 6 avril, de 10h à 13h place du Commerce à Nantes. La question posée sera « Oui ou non, êtes-vous pour la fusion de la Loire-Atlantique et des autres départements bretons dans une même collectivité ?».

Le Sénat a récemment annulé l’amendement 3ter à la loi sur le référendum d’initiative partagée, qui aurait pu permettre aux habitants de Loire-Atlantique et de la région Bretagne de se prononcer par referendum sur la réunification de la Bretagne. Lors de ce passage au Sénat la représentante du gouvernement a indiqué que la prochaine loi sur la décentralisation serait plus adéquate pour répondre à la partition administrative de la Bretagne. Or, cette prochaine loi sera présentée le mercredi 10 avril en Conseil des ministres. Le dimanche 7 avril, les alsaciens, eux, voteront la fusion des conseils généraux du Bas et du Haut-Rhin et du conseil régional dans une collectivité unique nommée « Assemblée d’Alsace »*.
Ce qui est possible en Alsace doit être possible en Bretagne ! Les engagements « pour promouvoir la démocratie et des libertés locales » pris par la majorité PS/EELV pendant la campagne présidentielle ne doivent pas, encore une fois, rester lettres mortes.
Au cas probable où la loi sur la décentralisation ne proposerait pas de solution démocratique à la partition de la Bretagne, nous appelons dès aujourd’hui les élus et les centaines de communes ayant signé le vœu en faveur de la réunification de la Bretagne, à se préparer pour mettre en place les dispositions d’une plus vaste campagne de votation citoyenne sur l’avenir territorial et institutionnel de la Bretagne.
Dans ce sens nous appelons le plus grand nombre à participer à cette votation symbolique le samedi 6 avril à Nantes.

*Cette collectivité devrait permettre de mutualiser les compétences et de réduire les coûts de fonctionnement actuels. C’est aussi la possibilité d’une plus grande démocratie locale avec des prises de décisions au plus proche des alsaciens dans des nouveaux domaines de compétence comme la coopération transfrontalière, l’économie et l’innovation, l’éducation, la mobilisation des fonds européens, la langue et la culture alsacienne, le logement.


Grande Manif’ du 18 juin à Nantes : parcours et plan pratique pour y aller !

17/06/2011

Le collectif 44=BREIZH appelle tous les personnes soutenant la réunification de la Bretagne à venir manifester ce samedi 18 juin à Nantes (départ 14H devant les machines de l’île) pour défendre les droits culturels, linguistiques et politiques des habitant-e-s de la Bretagne.
Réunification, langues bretonne et gallèse, promotion et sauvegarde des cultures locales nécessitent une véritable volonté politique qui n’est pas à l’ordre du jour pour la majorité de nos élus.

Par cette manifestation, le collectif 44=BREIZH et l’ensemble des co-organisateurs entendent montrer l’aspiration de la population à davantage de démocratie pour la Bretagne. Puisque nos revendications, portées par une majorité de la population, ne sont toujours pas écoutées, il semble évident que seule une mobilisation massive et un effort constant des  bretons permettra d’obtenir des résultats.

Depuis 10 ans, les mobilisations pour la réunification sont régulières, l’association Bretagne Réunie a donc choisi cette fois un parcours original et novateur consistant en une marche sur le palais de région des « Pays-de-la-Loire ».

Le parcours sera donc aussi inédit que difficile l’hôtel de région n’étant pas situé directement en centre ville mais sur une des extrémités de l’île de Nantes.
Le cortège de la manifestation ne passera donc pas par le centre ville d’ailleurs occupé par une manifestation de motards et principalement rempli de personnes allant faire leurs emplettes. L’objectif est donc d’interpeller directement les responsables politiques et les médias en massant des milliers de personnes devant la vitrine des « Pays-de-la-Loire » siège d’une région bidon et symbole du mépris envers les droits culturels et linguistiques des bretons.

Rejoignez-nous pour cet événement festif et militant, prévenez vos proches, invitez vos amis les moins sensibilisés à notre cause à venir assister aux concerts gratuits qui auront lieu devant les machines de l’île !

  • Adresse exacte du lieu de rendez-vous pour le départ de la manif’ « Bretagne en résistances » :

Les Machines de l’île
Les Chantiers
Bd Léon Bureau – 44 200 Nantes

  • Pour y aller en transports en commun :

– tramway ligne 1 : arrêt «Chantiers Navals»

  • Pour y aller en voiture :

Il est possible de stationner sur le Parking payant Les Machines ou gratuit sur le Quai Wilson.
Mieux vaut éviter à tout prix Quai de la Fosse car une autre manif s’y tiendra…

Il est donc vivement déconseillé de passer en voiture par le centre ville pour se rendre à la manif’ !
Nous conseillons donc à ceux et celles qui arrivent par le Nord ou l’Ouest de Nantes de rester sur le périphérique Ouest, de traverser le Pont de Cheviré pour passer très rapidement en Sud-Loire. Tout de suite après le Pont de Cheviré il faut prendre la 2ème sortie, direction Rezé / Nantes-Centre. Puis 3 ronds-points plus loin à gauche pour traverser le Pont des Trois-Continents qui mène de la ZAC de Rezé au MIN (Marché International de Nantes). Suivez ensuite les indications pour vous rendre près des parking des Machines de l’ïle (Site de l’Éléphant).


  • Plan des « Machines de l’Île » :


Suite à cette manifestation, 44=BREIZH organisera une réunion de présentation du collectif le vendredi 24 juin à 19H30 au pub « Le Macallan » 1 rue Rameau à Nantes qui sera ouverte à toutes les personnes souhaitant nous rejoindre.


« Vers la Réunification : manif samedi 18 juin à Nantes » – Presse-Océan 15/06/2011

15/06/2011

Ci-joint l’article paru dans l’édition du 15 juin 2011 de Presse-Océan :