Réponses des candidats aux élections municipales au questionnaire de 44=BREIZH

19/03/2014

Urne_Municipales_2014_44BREIZHIl y a quelques semaines, le collectif 44=BREIZH avait entrepris de contacter les candidats aux élections municipales pour les amener à faire connaitre leur position sur la réunification de la Bretagne au plus grand nombre.

Un peu moins d’une semaine avant le scrutin, le collectif publie un tableau synthétisant les réponses des candidats et les messages reçus de leur part en remerciant ceux et celles, favorables ou non à la réunification qui ont pris le temps de répondre à nos questions.

JPEG Réponses 1JPEG Réponses 2JPEG Réponses 3JPEG Réponses 4Basse-Goulaine – Olivier Martin – Liste Basse-Goulaine Entreprenante et Solidaire

Chateaubriant – Bernard Gaudin – Liste la voix citoyenne

Donges – JM Nicollet – Liste Donges Avenir

Guéméné-Penfao – Yannick Bigaud – Liste Pour l’Avenir de Beslé-Guémené-Guénouvry

Guerande – Catherine Baihache – Liste l’Avenir ensemble

La Plaine sur Mer – Marie-Françoise Boutet – Liste Un avenir pour la Plaine…Ensemble

Nantes – Pascale Chiron – Liste écologiste et citoyenne

Nantes – Johanna Rolland – Liste Nantes à de l’Avenir

Pornic – Charles Sibiril – Liste Valeurs et Dynamisme

Pornic – Jean-Michel BRARD – Liste Ecoute et expérience

Pornichet – Patricia Gallernau – Liste Pornichet avenir

Romain Mothes -Demain Malville pour tous

Rougé – Jean-Michel Duclos – Liste Oser Rouger

Saint Étienne de Montluc – Judith le Ray – Liste Saint-Étienne solidarité-écologie

Saint-Herblain – Primael Petit – Liste Saint-Herblain à gauche toute

Saint-Nazaire – Gilles Denigot – Liste Changez la ville

Saint-Nazaire – Ludovic le Merrer – Liste DésirS de Ville dynamique et solidaire

Saint-Viaud – Roch Cheraud – Liste Ensemble revitalisons Saint-Viaud

Vertou – Brigitte Heridel – Liste Changer la donne à Vertou

Vigneux de Bretagne – Jean Rudich – Liste Oser une nouvelle dynamique

Blain – Jean-Michel Buf – Blain Autrement

Carquefou – Claude Guillet – Carquefou fort et solidaire

Carquefou – Gilles Cavé – Liste Carquefou 2014


Les propos intolérables de Jacques Lambert à Pornichet

14/12/2009

Le jeudi 10 septembre s’est tenu le conseil municipal de la ville de Pornichet (Loire-Atlantique). Le conseiller, Daniel Bachelier, a exprimé le souhait d’installer des panneaux de signalisation « Pornizhan » (Pornichet en breton). Il s’explique : « La Loire-Atlantique est l’un des cinq départements de la Bretagne historique ». « À l’ouest du département, le breton a été parlé jusqu’à une date récente ». « Pornichet revendique haut et fort ses origines bretonnes » et souhaite donc « cette inscription symbolique ». L’élu d’opposition, le socialiste Jacques Lambert monte alors au créneau et dit : « cette démarche traduit non pas un acte symbolique mais une vraie déclaration politique ». Cela n’est pas « pas opportun d’imposer cette identité alors que le Conseil général a du mal à le faire. Vous faites plaisir à son président Patrick Mareschal mais vous risquez de fâcher le président de la Région des Pays de la Loire ». Le maire lui rétorque : « C’est pourtant vous qui avez créé Pornizhan Ar Fest ». Lambert répond : « Cela n’a rien à voir ; la fête est destinée aux touristes ».

44=Breizh condamne fermement les propos du responsable PS. Ils montrent clairement que la Loire-Atlantique n’est qu’une simple colonie pour les sbires d’Auxiette, à laquelle il faut retirer son identité. Il ne faudrait surtout pas « fâcher » le président Auxiette qui a déjà tant de mal à imposer l’identité factice de sa région. L’existence de l’identité bretonne en Loire-Atlantique ne correspond  pas à des futiles querelles entre hommes politiques. Le fait est que ceux qui se sentent breton, qui veulent parler breton dans la vie quotidienne ne peuvent le faire pleinement et librement. Il est temps de transcender les oppositions ou les intérêts des politiques sur cette question capitale et de respecter les habitants de Loire-Atlantique qui se sentent breton, l’identité ligérienne n’existe pas, une identité ça ne s’impose pas !

Le collectif 44=Breizh.