100.000 nouveaux autocollants pour les plaques d’immatriculation 44 / drapeau breton ! Comment se procurer les autocollants avec 44=BREIZH ?

07/07/2012

44=BREIZH participe toujours à l’opération pour avoir le drapeau breton sur les plaques d’immatriculation du 44, et vient de participer à l’édition de 100 000 nouveaux autocollants !!! Ceux-ci s’ajoutent aux plus de 100.000 autocollants et aux 40000 flyers déjà imprimés depuis le mois de mai 2009 avec “Plaques bretonnes 44” !

Face à la décision méprisante d’interdire le drapeau breton sur les plaques d’immatriculation des personnes souhaitant avoir le numéro de département 44 (Loire-Atlantique), il ne reste depuis que la solution des autocollants… Le collectif 44=BREIZH a pourtant fait campagne pour que l’on puisse avoir le symbole breton en Pays Nantais, mais malgré des rendez-vous avec le sous-préfet, des rassemblements, etc., nous sommes restés dans une situation des plus hypocrites…

Lorsque l’on demande à avoir le drapeau breton, on nous répond que c’est possible, à condition de choisir un des autres départements de Bretagne (à savoir le 35, 56, 22 et 29). D’ailleurs, parmi les 10000 premières plaques commandées en Loire-Atlantique, 5000 l’ont  été avec le symbole breton, 1000 à l’Outre-Mer, et seulement 4000 pour les « Pays de la Loire » ! Mais, le problème est que nous ne voulons pas — en majorité — afficher un autre département que le 44. Et cela, les garages, les concessionnaires de Nantes et des alentours s’en sont rendus compte ! Le Télégramme avait d’ailleurs fait un bilan un mois après la nouvelle réglementation (édition du 20/05/09). Le constat est sans appel : nombreux sont les gens qui souhaitent avoir le numéro 44 ainsi que le Gwenn-ha-Du, mais devant l’interdiction de le faire ils sont donc contraints  de prendre le 44… avec le logo « Pays de la Loire »…!

Visuel site collectif

Les autocollants imprimés par le collectif « Plaques bretonnes 44 » sont donc la solution de rechange pour ne plus faire figurer le logo « Pays de la Loire », absolument peu esthétique et irrespectueux des habitants de Loire-Atlantique  !
Aujourd’hui, malgré les plaques « Pays de la Loire ? Obligatoire !!! » avec le 44, force est de constater que les autocollants 44 avec le drapeau breton sont  tout de même de plus en plus arborés sur les véhicules des particuliers en Loire-Atlantique ! Il faut alors continuer de les distribuer et également informer sa famille, ses voisins, ses collègues qui souhaiteraient savoir comment s’en procurer :

COMMENT RECEVOIR CES AUTOCOLLANTS ?

Le collectif 44=BREIZH peut vous envoyer quelques uns de ces autocollants si vous nous envoyez votre adresse postale à cette adresse mail : collectif.44breizh@gmail.com
Ces autocollants sont à prix libre lorsque nous tenons des stands, mais vous pouvez en acheter sur notre site et les recevoir directement chez vous et ainsi participer à la lutte pour la réunification. Votre contribution financière nous permettra de continuer à imprimer du matériel en quantité sur le sujet de la Réunification de la Bretagne.

Merci de nous soutenir ! Trugarez deoc’h !

Cliquez sur les liens ci-dessous pour acheter directement via Paypal !

Pour acheter 4 autocollants « 44/BRETAGNE »
pour plaques d’immatriculation,

cliquez sur le bouton ci-dessous :

Acheter_4_autocollants_44_Bretagne_Breizh_Plaques

Pour acheter 8 autocollants « 44/BRETAGNE »
pour plaques d’immatriculation,

cliquez sur le bouton ci-dessous :

Acheter_8_autocollants_44_Bretagne_Breizh_Plaques 2

Pour acheter 12 autocollants « 44/BRETAGNE »
pour plaques d’immatriculation,

cliquez sur le bouton ci-dessous :

Acheter_12_autocollants_44_Bretagne_Breizh_Plaques 3


Sarkozy et la réunification de la Bretagne : «Prenez votre destin en main»…

08/03/2011

En déplacement dans le Morbihan, Nicolas Sarkozy s’est exprimé sur la réunification de la Bretagne : « Dans la loi du 16 décembre 2010 sur la réforme territoriale, il y a un article qui permet à un département et deux régions contiguës de délibérer sur cette question. Ensuite, si les collectivités le souhaitent, une consultation populaire peut être organisée. Le projet peut donc être approuvé en référendum. Il y a une règle : qu’elle s’applique. Prenez donc votre destin en main. Vous avez les outils juridiques pour cela. »

Malheureusement le problème est bien plus compliqué que le président de la République semble vouloir le faire croire. L’article  L4122-1-1 de cette loi précise en effet que le référendum qui détermine le regroupement d’un département et d’une région n’est valable que s’il obtient un vote majoritaire sur les deux régions et le département concernées.

La réunification ne dépend donc pas de nous, mais de la volonté des Pays de la Loire de bien vouloir organiser un référendum qui risquerait de leur faire perdre la Loire Atlantique, moteur économique de la région. Or même si les Pays de la Loire lançaient cette consultation les habitants du Maine et Loire, de la Mayenne, de la Sarthe et de la Vendée seraient amenés à se prononcer sur la réunification de la Bretagne qui n’est ni une de leur préoccupation ni dans leur intérêt étant donné que les Pays de la Loire sans la Loire-Atlantique ne pourrait être viable. De plus, comme le précise la loi, la réunification ne pourrait avoir lieu que si l’abstention ne dépasse pas 75% des électeurs inscrits. Cette clause est très étonnante dans le sens ou en France, d’un point de vue légal, l’abstention n’a pas de reconnaissance sur le résultat d’un scrutin public…

Cette loi présentée par Nicolas Sarkozy comme étant la solution à la partition de la Bretagne  ne nous convient pas. Donner la possibilité aux autres départements des Pays de la Loire de décider si oui ou non nous pouvons nous réunifier conduit inexorablement à une impasse. La consultation dans les départements hors de la Bretagne dite « historique » doit se faire sur une réorganisation des régions qui les concernent véritablement par la création de deux nouvelles régions Val de Loire et Vendée-Poitou-Charente.

Alors que Jean Yves le Drian, président de la Région Bretagne et Patrick Mareschal président du conseil général de Loire-Atlantique ont affirmés qu’ils ne pouvaient lancer le processus de réunification, Nicolas Sarkozy nous dit aujourd’hui que ce sont les collectivités territoriales qui doivent s’y atteler.

Chacun se renvoie la balle et cela nous montre bien que seule une mobilisation massive des habitants de Bretagne nous permettra de prendre notre destin institutionnel en main et d’obtenir notre unité territoriale !

Alors rendez-vous à toutes et tous le 18 juin 2011 à Nantes pour faire entendre notre voix !

Le collectif 44=BREIZH
www.44breizh.com


L’opération « Plaques d’immatriculation avec le n°44 / Loire-Atlantique et le drapeau breton » continue ! Comment se procurer les autocollants gratuits avec 44=BREIZH ?

26/01/2011

Autocollant collectif

44=BREIZH participe toujours à l’opération du collectif “Plaques bretonnes 44” qui a édité pas loin de 100 000 autocollants et 40000 flyers depuis le mois de mai 2009 !

Face à la décision méprisante d’interdire le drapeau breton sur les plaques d’immatriculation des personnes souhaitant avoir le numéro de département 44 (Loire-Atlantique), il ne reste depuis que la solution des autocollants… Le collectif 44=BREIZH a pourtant fait campagne pour que l’on puisse avoir le symbole breton en Pays Nantais, mais malgré des rendez-vous avec le sous-préfet, des rassemblements, etc., nous sommes restés  dans une situation des plus hypocrites…

Lorsque l’on demande à avoir le drapeau breton, on nous répond que c’est possible, à condition de choisir un des autres départements de Bretagne (à savoir le 35, 56, 22 et 29). D’ailleurs, parmi les 10000 premières plaques commandées en Loire-Atlantique, 5000 l’ont  été avec le symbole breton, 1000 à l’Outre-Mer, et seulement 4000 pour les « Pays de la Loire » ! Mais, le problème est que nous ne voulons pas — en majorité — afficher un autre département que le 44. Et cela, les garages, les concessionnaires de Nantes et des alentours s’en sont rendus compte ! Le Télégramme avait d’ailleurs fait un bilan un mois après la nouvelle réglementation (édition du 20/05/09). Le constat est sans appel : nombreux sont les gens qui souhaitent avoir le numéro 44 ainsi que le Gwenn-ha-Du, mais devant l’interdiction de le faire ils sont donc contraints  de prendre le 44… avec le logo « Pays de la Loire »…!

Les autocollants imprimés par le collectif « Plaques bretonnes 44 » sont donc la solution de rechange pour ne plus faire figurer le logo « Pays de la Loire », absolument peu esthétique et irrespectueux des habitants de Loire-Atlantique  !
Aujourd’hui, malgré les plaques « Pays de la Loire ? Obligatoire !!! » avec le 44, force est de constater que les autocollants 44 avec le drapeau breton sont  tout de même de plus en plus arborés sur les véhicules des particuliers en Loire-Atlantique ! Il faut alors continuer de les distribuer et également informer sa famille, ses voisins, ses collègues qui souhaiteraient savoir comment s’en procurer :

COMMENT RECEVOIR CES AUTOCOLLANTS ?

Le collectif 44=BREIZH peut vous envoyer quelques uns de ces autocollants si vous nous envoyez votre adresse postale à cette adresse mail : collectif.44breizh@gmail.com
Ces autocollants sont à prix libre lorsque nous tenons des stands, mais vous pouvez en acheter sur notre site et les recevoir directement chez vous et ainsi participer à la lutte pour la réunification. Votre contribution financière nous permettra de continuer à imprimer du matériel en quantité sur le sujet de la Réunification de la Bretagne.

Merci de nous soutenir ! Trugarez deoc’h !

Cliquez sur les liens ci-dessous pour acheter directement via Paypal !

Pour acheter 4 autocollants « 44/BRETAGNE »
pour plaques d’immatriculation,

cliquez sur le bouton ci-dessous :

Acheter_4_autocollants_44_Bretagne_Breizh_Plaques

Pour acheter 8 autocollants « 44/BRETAGNE »
pour plaques d’immatriculation,

cliquez sur le bouton ci-dessous :

Acheter_8_autocollants_44_Bretagne_Breizh_Plaques 2

Pour acheter 12 autocollants « 44/BRETAGNE »
pour plaques d’immatriculation,

cliquez sur le bouton ci-dessous :

Acheter_12_autocollants_44_Bretagne_Breizh_Plaques 3

Visuel site collectif