Allez plus loin M. Chesnais-Girard : organisons un référendum !

13/12/2018

Samedi 8 décembre, 1000 personnes manifestaient à Rennes / Roazhon pour la réunification de la Bretagne et le droit de décider. Cette mobilisation intervient après un cycle d’une année de réflexion pour relancer la mobilisation et réfléchir à notre stratégie pour avancer ensemble.

 

Depuis, la pétition des 100.000 a été remise entre les mains de M. Grosvalet, président du Conseil Départemental de Loire-Atlantique. Celui-ci s’en moque complètement et, plutôt que de faire voter la population, il a décidé à notre place que ce seraient les… 62 élu·e·s qui allaient nous imposer leur décisions. Rien d’étonnant pourtant : M. Grosvalet est un vieux de la vieille en politique (près de 30 ans élu…) et il sait comment s’y prendre pour arriver à ses fins ou bloquer des sujets qui ne l’intéressent pas. Nous avions à ce sujet indiqué à plusieurs reprises aux dirigeants de Bretagne Réunie que rien « n’obligeait » le département de Loire-Atlantique à s’engager concrètement dans le processus si les 100.000 signatures étaient atteintes. C’est pour cette raison qu’il nous semblait risqué d’axer la communication uniquement sur consultation (éventuelle !) qui aurait pu (peut-être !) voir le jour, selon le bon vouloir des élu·e·s du 44…

Hier, mercredi 12 décembre, Loig Chesnais-Girard, président de la région administrative Bretagne, a déclaré « il va bien falloir consulter la population  ». Une façon de se positionner dans le débat en décriant le blocage fait par M. Grosvalet contre la consultation de la population du 44.

Philippe Grosvalet et Loïg Chesnais-Girard

Philippe Grosvalet et Loïg Chesnais-Girard

Nous le remercions de prendre position dans le débat, mais ce n’est pas suffisant ! Rien n’interdit Loig Chenais-Girard de prendre ses dispositions pour permettre l’organisation d’un référendum sur l’ensemble de la Bretagne, Loire-Atlantique incluse. La loi permettant l’organisation de primaires par les partis politiques ouvre cette possibilité.

On ne doit pas attendre le blocage du Conseil Départemental de Loire-Atlantique ni le vote en catimini d’une poignée d’élu·e·s pour s’engager dans ce processus. On veut voter, de Brest à Clisson !

La Coordination Démocratique de Bretagne

Publicités

[VIDEO] Manifestadeg e Roazhon d’an 08/12/18 evit ar gwir da zivizout hag adunvanidigezh Breizh

06/12/2018

Kaoz zo eus manifestadeg Roazhon en abadenn « An Taol Lagad » war France 3 Breizh. Emgav da 2 eur evit ar gwir da zivizout hag adunvanidigezh Breizh !
➡️ https://www.facebook.com/events/162688598010419/

Sujet en breton (sous-titré) sur France 3 Bretagne pour parler de la Manif-retour pour la réunification & le droit de décider ! Rendez-vous à Rennes samedi à 14h00 (mail François Mitterand) :
➡️ https://www.facebook.com/events/162688598010419/

2018_12_08_Skritell_A3_Manifestadeg_Roazhon_Affiche_Rennes_Manifestation_Reunification_Droit_De_Decider_44BZH_RVB-012018_12_08_Trakt_Manifestadeg_Roazhon_Affiche_Rennes_Manifestation_Reunification_Droit_De_Decider_44BZH-01

 


Respont 44=BREIZH da heul kemennadenn AI’TA / Réponse de 44=BREIZH suite au communiqué d’AI’TA

29/03/2012

Gervel a ra 44=BREIZH da vanifestiñ Disadorn e Kemper, evit ma vo doujet d’hor yezhoù war dachenn Breizh a-bezh. Kemeret e vo perzh neuze d’ar genstrivadeg aozet gant Ai’ta… Taolit ur sell ouzh ar video !

Le collectif 44=BREIZH appelle à manifester ce samedi à Quimper pour que nos langues soient respectées sur les 5 départements bretons. Nous participerons donc au concours lancé par Aï’ta… Regardez donc la video ci-dessous :


44=BZH : Désobeissance civile à Châteaubriant

28/11/2011

Ce samedi 26 novembre, à Châteaubriant, une action de désobéissance civile à été organisée par les militant-e-s du collectif 44=BREIZH. Cette action a pour but de dénoncer la partition administrative de la Bretagne et la communication à outrance de la région Pays de la Loire, qui vise àimposer et légitimer une région artificielle en quête de reconnaissance auprès de ses habitants  par la création d’une identité ligérienne.

Cette action intervient dans un contexte de blocage et d’abandon de leurs engagements sur l’unité administrative de la Bretagne par les responsables des différentes collectivités :

– La commission mixte Loire-Atlantique-région Bretagne s’est brusquement et sans explication interrompue depuis les dernières élections cantonales. Ceci malgré les déclarations de Philippe Grosvalet qui disaient s’inscrire dans la continuité de l’action de M. Mareschal sur ce sujet.

– Notre collectif reste sans réponse de sa lettre envoyée à Monsieur Leboulanger, vice-président du CR Bretagne, chargé de nous auditionner dans le cadre d’un comité de suivi sur la Réunification et dont les réunions semblent s’annuler une à une.

– Nous remarquons aussi que les élus EELV de la région Pays de la Loire n’ont pas tenus les engagements qu’ils avaient pris sur la question suite aux dernières élections régionales.

– Malgré les sollicitations Jean-Yves Le Drian, président du CR Bretagne ne souhaite toujours pas démentir les propos qui lui ont été attribué disant qu’il n’était «pas favorable à la réunification»
( https://44breizh.com/2011/11/09/le-drian-ne-serait-pas-favorable-a-la-reunification-44breizh-demande-des-explications/ )

– Les récentes déclarations de responsable politiques de de Bretagne sur la «création d’une collectivité unique bretonne» à propos de l’exemple alsacien, à commencer par ceux de jean-Yves le Drian sur «un nouvel acte de la démocratie territoriale» lors d’un congrès de l’association des régions de France le 18 novembre, n’abordent pas le point de la réunification de la Bretagne nécessaire et préalable à l’évolution institutionnel du territoire breton.

 Cette action intervient aussi dans un contexte de répression des militants de la réunification. La région Pays de la Loire exige en effet près de 20 000 euros de dommage à six jeunes militants ayant barbouillés des panneaux en plastique de la région PdL.

 Par cette action nous ne nous positionnons en aucun cas sur les investissements routiers ou urbains de la région. Nous dénonçons un véritable blocage démocratique, notamment celui de la région PdL, et l’inertie des responsables politiques. Nous affirmons notre soutien avec les barbouilleurs mis en examens et affirmons que ce type d’action n’est pas qu’ne simple «dégradation de biens publics», mais bien une réponse symbolique et non violente à une impasse institutionnelle dont certains élus, par manque de courage ou opposition, empêchent toute solution démocratique.

 


Video de Gwagenn.TV sur la manif du 18/06 à Nantes

21/06/2011


Grande Manif’ du 18 juin à Nantes : parcours et plan pratique pour y aller !

17/06/2011

Le collectif 44=BREIZH appelle tous les personnes soutenant la réunification de la Bretagne à venir manifester ce samedi 18 juin à Nantes (départ 14H devant les machines de l’île) pour défendre les droits culturels, linguistiques et politiques des habitant-e-s de la Bretagne.
Réunification, langues bretonne et gallèse, promotion et sauvegarde des cultures locales nécessitent une véritable volonté politique qui n’est pas à l’ordre du jour pour la majorité de nos élus.

Par cette manifestation, le collectif 44=BREIZH et l’ensemble des co-organisateurs entendent montrer l’aspiration de la population à davantage de démocratie pour la Bretagne. Puisque nos revendications, portées par une majorité de la population, ne sont toujours pas écoutées, il semble évident que seule une mobilisation massive et un effort constant des  bretons permettra d’obtenir des résultats.

Depuis 10 ans, les mobilisations pour la réunification sont régulières, l’association Bretagne Réunie a donc choisi cette fois un parcours original et novateur consistant en une marche sur le palais de région des « Pays-de-la-Loire ».

Le parcours sera donc aussi inédit que difficile l’hôtel de région n’étant pas situé directement en centre ville mais sur une des extrémités de l’île de Nantes.
Le cortège de la manifestation ne passera donc pas par le centre ville d’ailleurs occupé par une manifestation de motards et principalement rempli de personnes allant faire leurs emplettes. L’objectif est donc d’interpeller directement les responsables politiques et les médias en massant des milliers de personnes devant la vitrine des « Pays-de-la-Loire » siège d’une région bidon et symbole du mépris envers les droits culturels et linguistiques des bretons.

Rejoignez-nous pour cet événement festif et militant, prévenez vos proches, invitez vos amis les moins sensibilisés à notre cause à venir assister aux concerts gratuits qui auront lieu devant les machines de l’île !

  • Adresse exacte du lieu de rendez-vous pour le départ de la manif’ « Bretagne en résistances » :

Les Machines de l’île
Les Chantiers
Bd Léon Bureau – 44 200 Nantes

  • Pour y aller en transports en commun :

– tramway ligne 1 : arrêt «Chantiers Navals»

  • Pour y aller en voiture :

Il est possible de stationner sur le Parking payant Les Machines ou gratuit sur le Quai Wilson.
Mieux vaut éviter à tout prix Quai de la Fosse car une autre manif s’y tiendra…

Il est donc vivement déconseillé de passer en voiture par le centre ville pour se rendre à la manif’ !
Nous conseillons donc à ceux et celles qui arrivent par le Nord ou l’Ouest de Nantes de rester sur le périphérique Ouest, de traverser le Pont de Cheviré pour passer très rapidement en Sud-Loire. Tout de suite après le Pont de Cheviré il faut prendre la 2ème sortie, direction Rezé / Nantes-Centre. Puis 3 ronds-points plus loin à gauche pour traverser le Pont des Trois-Continents qui mène de la ZAC de Rezé au MIN (Marché International de Nantes). Suivez ensuite les indications pour vous rendre près des parking des Machines de l’ïle (Site de l’Éléphant).


  • Plan des « Machines de l’Île » :


Suite à cette manifestation, 44=BREIZH organisera une réunion de présentation du collectif le vendredi 24 juin à 19H30 au pub « Le Macallan » 1 rue Rameau à Nantes qui sera ouverte à toutes les personnes souhaitant nous rejoindre.


Embarquons pour la Réunification ! Action 44=BREIZH au Maillé Brezé à Nantes !

10/06/2011

Bonjour,

Ici le capitaine du collectif 44=BREIZH qui vient de passer à l’abordage de ce bateau. Je vous souhaite la bienvenue à bord du Maillé-Brezé de Nantes pour une croisière vers la réunification de la Bretagne ! L’humidité de l’air étant égale à la proportion de personnes favorables à la réunification (68%) nous devrions bénéficier d’un temps exceptionnel durant ce voyage. Nous vous conseillons donc de vous protéger du rayonnement ligérien en criant « Naoned e Breizh » !

Notre croisière s’amuse… mais n’en demeure pas moins impliquée dans un combat qui est un véritable projet politique et non folklorique ! Par ailleurs, nous tenons à réaffirmer que nous laisserons sur le quai toute organisation ou personne qui ne respectera pas les principes d’unité et de diversité qui font la Bretagne...

Notre croisière s’achevera le 18 juin prochain, à 14h00 devant le site des machines de l’île à Nantes, pour une manifestation pour la réunification et se terminera pas un grand concert gratuit sur ce même lieu.

L’ensemble de nos militants et moi-même vous souhaitons un agréable voyage vers la réunification !

Ce diaporama nécessite JavaScript.