44=BREIZH occupe la sous-préfecture de Morlaix pour demander un référendum

18/09/2014

Sans titreHier, mercredi 17 septembre, les comités locaux du Finistère et du Trégor de 44=BREIZH ont occupé la sous-préfecture de Morlaix pour réclamer l’organisation d’un référendum sur la question de la réunification de la Bretagne. Le lieu n’a pas été choisi au hasard puisque la ville où s’est déroulée l’action est celle de Marylise le Branchu, ministre de la « décentralisation ». L’action avait également lieu la veille du référendum écossais dont la qualité démocratique ne peut qu’inspirer en Bretagne sur la question du redécoupage des régions et de l’évolution des institutions. Le préfet étant absent, le collectif à été reçu par le délégué général de la sous-préfecture qui a écouté sans répondre puisque « l’État ne souhaite pas communiquer sur la question ».

Cette réponse montre que l’État est bien en peine d’expliquer son l’absence de volonté de donner la parole au peuple sur cette question. Alors que  l’Angleterre consulte, pour sa part, la population écossaise sur son devenir, alors qu’une majorité des habitants de la Bretagne est favorable à la réunification, le blocage démocratique sur cette question est évident.

Interview de G. Lepape, 44=BREIZH (cliquez sur l’image) :

Sans titre

Vous trouverez ci-dessous le communiqué envoyé par les deux comités locaux à la presse :

REFORME TERRITORIALE : UN REFERENDUM POUR LA BRETAGNE !

Le collectif 44=Bzh organise ce mercredi 17 septembre, veille du référendum écossais, un rassemblement à Morlaix sous forme de happening aux couleurs de nos cousins celtes, afin de dénoncer dans la ville de la ministre en charge de la réforme de l’Etat l’absence totale de démocratie dans le redécoupage actuel des régions. Nous exigeons la tenue d’un référendum portant sur la question de la réunification de la Bretagne et laissant aux habitants de la région administrative ainsi que de Loire Atlantique le soin de trancher sur cette question, et appelons d’ici là les Bretons à manifester massivement à Nantes le 27 septembre pour la réunification de la Bretagne et contre toute fusion avec les pays de la Loire. RDV aujourd’hui pour les médias à 15h30 sur le parking du quai Léon, près de la manufacture.

Cette semaine, l’ensemble des habitant-e-s d’Écosse est appelé à se prononcer par référendum sur l’avenir institutionnel qu’ils souhaitent donner à leur pays. Quoi que l’on puisse en penser, il s’agit là d’une magistrale leçon de démocratie que donne la Grande Bretagne à l’Europe toute entière.

Le contraste avec la Bretagne n’en est que plus saisissant ! Alors même que nous sommes citoyens de l’État (autoproclamé) champion de la démocratie et des droits de l’Homme, nous, Bretons, ne pouvons pas même décider de la taille de notre future région administrative ! En effet, les gouvernements successifs refusent depuis des décennies d’entendre la volonté populaire de réunifier les cinq départements bretons et aujourd’hui, alors qu’une réforme territoriale de grande ampleur est engagée, cette demande d’une Bretagne cohérente ne rencontre que le mépris de la part des hautes sphères de l’État. Ce déni démocratique n’a que trop duré ! Nous exigeons la tenue d’un référendum pour que les électeurs des quatre départements de la région administrative actuelle et ceux de Loire Atlantique puissent se prononcer sur la taille de leur future région : statut quo, Bretagne à 5 départements ou fusion Bretagne – Pays de Loire.

Pour notre part, nous sommes convaincus que la Bretagne ne pourra rester un territoire dynamique et équilibré que dans le cadre d’une région géographiquement, économiquement et culturellement cohérente. L’avenir de la Bretagne est une question prégnante concernant l’ensemble de ses habitants, il n’est plus admissible que le gouvernement continue à confisquer le débat. La véritable démocratie, c’est donner la parole aux Bretonnes et aux Bretons pour qu’ils puissent décider par les urnes quelle sera la région qui demain sera la leur !

 


[VIDEO] Manifestation à Morlaix : 1500 personnes pour la démocratie et la réunification en Bretagne !

17/12/2012

Retrouvez ici le communiqué et les photos du collectif 44=BREIZH :
https://44breizh.com/2012/12/15/1500-personnes-a-morlaix-pour-la-democratie-et-la-reunification-en-bretagne/


1500 personnes à Morlaix pour la démocratie et la réunification en Bretagne !

15/12/2012

44_Breizh_Manif_Morlaix_Montroulez_1

Les manifestants se sont faufilés entre les gouttes froides du mois de décembre morlaisien, mais ils étaient bien là, et en nombre pour exiger « Démocratie et réunification » alors qu’un acte 3 de la décentralisation est annoncé dans les prochains mois. La ministre de la décentralisation, Marylise Lebranchu, ne pourra  rester sourde aux revendications d’une société civile en attente sur ce dossier et qui s’est fait entendre aujourd’hui dans les rues de la circonscription dont elle est élue.

44_Breizh_Manif_Morlaix_Montroulez_2

Plusieurs partis politiques étaient présents dont Breizhistance-IS, EELV, NPA, Parti Breton et UDB. Certains élus aussi étaient présents, dont la vice-présidente du conseil régional, Lena Louarn, le maire de Carhaix Christian Troadec, le député Paul Molac, et plusieurs conseillers régionaux EELV et UDB.

44_Breizh_Manif_Morlaix_Montroulez_3
Le collectif 44=Breizh, organisateur de la manifestation, remercie toutes les personnes ayant participé à la réussite de cette journée et notamment les morlaisiens. Cette première manifestation dans le Finistère en faveur de la Réunification a été un succès, et a fait émerger des mots d’ordre clairs pour plus de démocratie en Bretagne, comme celle d’un « parlement breton de Morlaix à Clisson ». Nous attendons maintenant que dans le cadre de ce projet de loi, les parlementaires et les élus présents aujourd’hui agissent en faveur de nos revendications.

44_Breizh_Manif_Morlaix_Montroulez_5

44_Breizh_Manif_Morlaix_Montroulez_4


Atersadenn YA diwar-benn manifestadeg ar 15/12 e Montroulez

14/12/2012

Pennad_YA_Manif-Montroulez_44BZH


Atersadenn Bremañ diwar-benn manifestadeg ar 15/12 e Montroulez

14/12/2012

Bremañ_Montroulez_Manifestadeg_44BZH


Lieu de RDV changé pour la manif’ « Démocratie & Réunification » de samedi 15 décembre à Morlaix !

13/12/2012

ATTENTION !
Le lieu de RDV est changé pour samedi prochain : la manif partira de la place Edmont Puyo près de l’ancienne Manu (le lieu est indiqué sur le plan par la lettre A).

carte-manif-reunification-democratie-44-BZH-morlaix-montroulez_2

 


La réponse au dépitant projet de loi sur la décentralisation doit être notre présence à Morlaix ce samedi !

11/12/2012

44=Breizh a lu l’avant-projet de loi sur la décentralisation qui a été rendu public il y a maintenant quelques jours. Beaucoup en Bretagne tentaient de promouvoir un «acte 3 de la décentralisation» favorable aux revendications institutionnelles et démocratiques de la Bretagne. Certains pouvaient même placer des attentes dans ce texte alors que plusieurs ministres bretons sont actuellement au gouvernement, et notamment la ministre de la décentralisation, Marylise Le Branchu qui l’année dernière votait un amendement en faveur de l’unité territoriale de la Bretagne.

AGE_1204234567.jpg

De nombreux territoires ont évolué et disposent aujourd’hui de statuts divers en Corse, en Guadeloupe, en Nouvelle Calédonie, ou même la ville de Paris. Bientôt l’Alsace proposera à ses habitants un référendum pour la création d’une collectivité unique, et peut-être cela sera-t-il aussi le cas pour le rapprochement des deux Normandie. Ces derniers mois et à l’orée de cette nouvelle réforme ,c’est même la possibilité de la création d’une collectivité territoriale spécifique basque qui est évoquée.

Mais encore une fois il semble que la Bretagne ne profitera de quoi que ce soit dans cette réforme. Rien n’est proposé ou quasiment en terme linguistique ou culturelle, ou concernant les capacités démocratiques, politiques et fiscales. Encore une fois la question cruciale du changement des limites territoriales est évitée. Pire, cette réforme, comme nous le craignons, renforce le phénomène de métropolisation à outrance, créant un déséquilibre territoriale pour la Bretagne et éloignant les perspectives de réunification. L’avant-projet annonce la création de «métropoles européennes» pour des villes comme Paris, Lyon ou Marseille et de «communautés d’agglomérations nouvelles» pour Rennes et Nantes. La pointe et l’harmonie du territoire breton ne semblent pas beaucoup compter vu de Paris.

Nos élus, et notamment ceux du PS, ont une responsabilité dans cette «reculade» face aux attentes des bretonnes et des bretons. A nous de montrer notre présence le samedi 15 décembre à Morlaix pour faire foi de nos exigences démocratiques et forcer le gouvernement à nous entendre.

Manif_Morlaix_Montroulez_44BZH