Action 44=Breizh : « On a kidnappé le père Noël ! » (Presse-Océan)

22/12/2011

Le collectif 44 =Breizh a kidnappé le Père Noël et le forcera à distribuer gratuitement des autocollants de plaques d’immatriculation de voiture 44-Bretagne, ce jeudi 22 décembre à 11 h 30 place du commerce. L’année dernière le collectif avait demandé la réunification de la Bretagne pour Noël. Sans y parvenir…

Voir ce lien pour rappel :
https://44breizh.com/2011/12/20/on-a-kidnappe-le-pere-noel/


On a kidnappé le père noël !

20/12/2011

Le collectif 44=Breizh a kidnappé le père noël et le forcera à distribuer gratuitement des autocollants de plaques d’immatriculation de voiture « 44 – Bretagne », jeudi 22 décembre à 11h30 place du commerce.
Pourquoi sont ils aussi méchants ?!
L’année dernière les gentils garçons et filles du collectif avait demandé la Réunification de la Bretagne pour Noël ( https://44breizh.com/2010/12/21/le-pere-noel-pour-la-reunification/ ).
Résultat : que dalle ! Alors mécontents, ils lui ont récris une lettre, kidnappé et même rasé la barbe !!! Parce que la Bretagne sans la Loire-Atlantique c’est comme le père noël sans sa barbe, c’est pas vraiment la Bretagne !

Cher petit Papa Noël

Cette année encore, j’ai été sage et j’ai bien travaillé. J’ai organisé une festimanif le 18 juin à Nantes, un peu comme l’année dernière avec la fresque humaine « 44=BZH », mais avec encore plus de monde ! On était plusieurs milliers et là encore ‘y avait des mamies, des mamans et des zenfants. Tous ensemble on a dit qu’on voulait la réunification de la Bretagne et après on a fait une grande fête sur le parvis de l’éléphant.

J’ai encore essayé de parler aux politiciens mais on a toujours pas de réponse ! On m’avait dit d’être sage et de pas faire de bêtises, mais j’ai l’impression que c’est encore pire qu’avant. Le monsieur Grosvalet, le chef du 44, il avait dit après avoir été élu qu’il continuerai de travailler dans la commission mixte avec la région administrative Bretagne, mais depuis il a tout arrêté. C’est un menteur !

Alors, Papa-Noël, pourquoi depuis trente ans que les gens manifestent, ça ne change toujours pas ? Dis-moi pourquoi ‘y a toujours rien qu’a changé ? Pourquoi ont dit qu’on est en démocratie et que des gens ne veulent pas que les habitants de Loire-Atlantique choisissent s’ils veulent la réunification ou non ?

En plus, ils sont trop méchants les Pays de la Loire et les juges. Ils font des procès à des gens qui n’ont rien fait que de manifester, ils veulent que d’autres gens payent 20 000 euros juste parce qu’ils ont écrit 44=BZH sur des panneaux. Mais comment que tu veux qu’on fait pour se faire entendre ? Même toi t’as pas pu faire quelque chose pour moi, malgré la lettre que je t’ai envoyé l’année dernière !

Au début du mois de décembre je suis allé à Châteaubriant barbouiller des panneaux Pays de la Loire avec les « barbouilleurs volontaires » de 44=Breizh. Parce qu’on nous écoute pas même quand on demande gentiment et que même quand on rien a fait on est punit. Papa-Noël, que je croyais vraiment en toi…mais là, je suis trop déçu parce que rien n’a changé…Alors j’ai décidé de te couper la barbe ! Parce que le Père-noël sans sa barbe c’est comme la Bretagne sans la Loire-Atlantique …. c’est pas la vraie Bretagne…



Le CRJ c’est la crise !

30/09/2009

Malgré l’intérêt porté au Conseil Régional Jeunes des PdL, 44=Breizh était passé à côté de la spécialité paysdelaloirienne que constitue la composition des bancs de ce Conseil pour l’image. L’image d’ailleurs d’une représentation démocratique ratée, puisque pour contrecarrer l’absence (moins une caution) des 20% de moins de trente ans en âge de voter sur les sièges du Conseil Régional, les sexagénaires pdliens ont imaginé un parc démocratique génial où les plus beaux spécimens de jeunes paysdelaloiriens sont choisis, au hasard s’il vous plaît, pour « cultiver leurs consciences aux enjeux des Pays de la Loire », c’est le CRJ !

Et le magazine Lulu nous révèle il y a quelques mois qu’en fait de spécimens il y en a des sacrés en Pays de la Foire ! Selon les chiffres des Etats régionaux de la jeunesse en Pdlie, le CRJ serait composé de 108 membres, 43 femmes, 52 femmes, et…. 13 individus sans sexe ou dont les particularités anatomiques ne permettraient pas de les placer dans l’une des deux catégories. La répartition par département dévoile la provenance obscure de la région puisque 34% sont de Loire-Atlantique, 9% de Mayenne, 13% de Vendée, 24% de Maine-et-Loire, 13% de la Sarthe, et donc 7% d’un département des PdL© encore inconnu ! 27% des jeunes conseillers seraient lycéens, 21% étudiants, 12% salariés, 2% apprentis, ce qui ferait 37% de sans emplois ou de rentiers fils à papa. De là à avoir une image mauvaise d’un CRJ composé principalement de « jeunes branleurs fainéants » il n’y a qu’un pas que le service com’ des PdL ne se serait certainement pas permis de franchir. Sans doute que ces 37% constituent une réserve de sièges pour les militants 44=Breizh qui avaient demandé à intégrer ce conseil*, au cas ou …

RPL-CRJ Aff-vecto.indd

En tout cas, de l’aveu même d’un jeune conseiller, les 108 membres du CRJ ne finiraient bientôt par n’être plus que quelques uns et unes. A leur dernière réunion du samedi 26 septembre, ils n’étaient plus que quinze ! Les élus imposeraient un rythme de travail et de rendez-vous trop important aux jeunes conseillers, et auraient renvoyé au placard la garantie d’autonomie que le CR des « grands » leur avait vendu. Les États régionaux de la jeunesse n’auront fait venir qu’une dizaine de jeunes en tout, pour 300 000 euro de budget. La plupart des derniers jeunes conseillers à siéger commencent à se rendre compte du gadget publicitaire auquel ils ont participé. Ils et elles voudraient, avant les élections régionales de mars 2010, « partir en beauté » pour se rappeler au bon souvenir des élus, à l’heure d’une possible alternance, en se positionnant notamment ouvertement contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes !

Le constat que nous faisons c’est qu’un CRJ loin d’être une institution démocratique est avant tout une gabegie au nom de la propagande des PdL. La plupart des jeunes qui siégeaient au CRJ ont l’âge d’être élu. Le CRJ, contrairement à un de ces objectifs d’accession des jeunes aux instances politiques, est bien une coquille vide qui permet aux élus grabataires de maintenir la jeunesse hors du champs des décisions politiques.

Pendant ce temps, les militants de 44=Breizh qui avaient déposé leurs candidatures et auxquelles on avait promis un accessit en cas de déficit de jeunes conseillers attendent toujours leurs 37%, pour aller voter la Réunification de la Bretagne au CRJ !

* https://44breizh.wordpress.com/2008/04/05/democratie-pour-la-bretagne-compte-rendu-du-rassemblement-44breizh-pour-la-reunification/

https://44breizh.wordpress.com/2008/05/20/rencontre-entre-44breizh-et-des-jeunes-conseillers-regionaux-pays-de-la-loire/


BTP 44BZH : NOUS TRAVAILLONS A LA REUNIFICATION !

02/10/2007

Lors de la manifestation du 29 septembre à Rennes, un groupe de barbouilleurs est intervenu pour remaquiller des banderoles et drapeaux à l’effigie des « Pays de la Loire ». Ces sympathiques ouvriers ont joyeusement mis à mal la propagande de cette entité pétainiste et ont rappelé que trois personnes allaient bientôt être jugés pour avoir repeint des statues à la gloire d’Olivier Guichard en avril dernier. Régis, Thomas et Hubert passeront en procès le 23 novembre. Nous leur apportons ici notre soutien et nous vous invitons à faire de même en participant notamment au rassemblement qui aura lieu le 10 novembre à 14 heures place de l’hôtel de ville à Saint-Nazaire… Et plus si affinités !

 

La vidéo de l’action :

Action BTP 44=BZH ! NOUS TRAVAILLONS A LA REUNIFICATION !
kaset gant/envoyé par 44BREIZH

Ainsi que quelques photos :


Ligerian’s not dead…

25/06/2007
44Breizh, c’est aussi l’actualité people ! Aujourd’hui « Naoned Match » reçoit Archibald Auxiette, le frère de Jacquot, dans les loges du festival Jacobin’s Fucking Tour 2007.Archibald lors de son concert au Puit des Fous… de la sueur et de la bonne humeur !

44Breizh : Bonjour Archibald, vous êtes considéré comme « l’oublié » de la famille Auxiette : il est vrai que malgré votre carrière majestueuse au sein du groupe de rock radical vendéen « The Magical Mystery Mojette Band » (tout le monde se souvient de votre prestation au Puit des Fous en novembre 1987), vous êtes resté un peu dans l’ombre de votre grand frère…


AA : Tout d’abord merci de me recevoir et veuillez excusez mon accent, j’ai été élevé en ligérien et je parle donc très mal français. J’avais en effet proposé à Jacquot de rejoindre mon premier groupe de rock, « The Ligerian Boys » en 1982, ce qu’il a fait immédiatement. Malheureusement, lors de notre premier concert, une absorption massive de Guicharine 41 et de Ouestox dans les loges lui a fait changer d’avis, et il a décidé de se consacrer à la politique. C’est ainsi que nos deux destins se sont séparés et qu’il est désormais connu du grand public comme homme de pouvoir.

44Breizh : Vous nous avez parlé du « ligérien », qu’est-ce que c’est ?

AA : C’est une langue inspirée des idées visionnaires de Philippe, notre père spirituel. Je ne révèle pas son nom de famille pour préserver l’intimité de ses descendants mais je vous dis juste qu’il était maréchal de l’armée française et qu’il a eu des responsabilités pendant la dernière guerre, avec une apothéose le 30 juin 1941. Enfin bref, pour en revenir au ligérien, c’est en fait un dialecte du français qui consiste à déformer ou à remplacer certains mots : prenons au hasard… Tiens, par exemple « breton » se dit « habitant du nord-ouest », « débretonnisation de la jeunesse » se dit « meilleure connaissance de votre Région ». Quand à l’expression « support publicitaire possible pour les Pays de Loire », elle peut signifier un tas de choses : « bus », « plateau repas de lycée », « prospectus », « panneau », « maillot de foot », « drapeau », « porte-clé », « vache », « château des Ducs »… tout est une question de nuances, d’où la finesse de cette langue.

44Breizh : Un petit secret sur votre frère ?

AA : Je respecte sa vie privée, je ne vous parlerai donc pas de sa collection de caleçons à l’effigie d’Olivier Guichard. Je vous laisse car ça va être à nous sur scène !

44Breizh : Avant de nous quitter, pouvez en exclusivité nous livrer le titre de quelques-unes de vos nouvelles chansons ?

AA : Oui, par exemple « Taguer les panneaux c’est pas bien », « Monarchie en Ligérie » ou encore « De Laval à La-Roche-sur-Yon, un peuple, une Nation ». Nous allons également reprendre en version punk « Négationne-moi dans les toilettes de l’Histoire » qui est, dois-je le rappeler, l’Hymne des Pays de la Loire.

44Breizh : Eh bien merci Archibald ! Et bon concert.

AA : Merci, bonne négation historique à vous aussi.


Le prefet nouveau est arrivé…

22/06/2007
Bernard Boucault laisse sa place à Bernard Hagelsteen (ci-dessus) pour le poste de préfet des « Pays de la Loire ». Sur cette photo, ce dernier a visiblement goûté quelques verres de Gros-Plant… Etudier le terrain avant même d’y être nommé, quelle conscience professionelle ! Dans son CV figurent également des passages dans les préfectures de Bourgogne, Moselle et Maine-et-Loire, autant dire que Nanard, question vins, il maîtrise. Ses services continuerons-t-ils donc à traîner en justice les producteurs de vins de Loire-Atlantique qui mettent « vin breton » sur leur étiquette, comme cela s’est déjà vu il y a quelques mois ?

Nous notons également qu’il a dirigé le « Secretariat général du comité ministériel de la prévention de la délinquance » dont on n’a pas fini d’en entendre parler dans les prochains mois…

Bon et alors ?
Bah rien… Un préfet c’est un préfet…
Allez à ta santé Nanard et « Vive la Bretagne Unie » !