Voyage à Nantes/Estuaire 2012 : bienvenue en Bretagne !

15/06/2012

Vendredi 15 juin 2012
C’est le lancement du Voyage à Nantes (La ville renversée par l’art), un parcours touristique de 8,5 km à travers la ville, ponctuée ça et là d’œuvres artistiques. Mais il y a quelques lacunes dans l’organisation…
Bah oui ! La moindre des choses c’est de souhaiter la bienvenue aux voyageurs qui viennent de loin, la bienvenue… en Bretagne bien sur ! La ville de Nantes ayant omis de le faire, c’est dans un élan de participation citoyenne que 44=Breizh s’en est chargé la veille de l’inauguration en apposant ses propres œuvres picturales. Le voyage à Nantes se prolongeant jusqu’au 19 août, il est probable que ces œuvres d’expression citoyenne réapparaissent prochainement…

À quelques pas du Lieu Unique et ancienne Tour L.U…
Au pied de la Tour Bretagne !

Les organisateurs avaient également omis toute référence
à la Bretagne sur leur affiches, documents, etc.
Nous nous sommes permis de les détourner :

Les arrêts de trams & les tramways ont été recouverts avec les logos « Voyage à Nantes »,
qui ont été déclinés en plusieurs langues, mais pas en breton !
Ce n’était pourtant pas compliqué !
Publicités

Respont 44=BREIZH da heul kemennadenn AI’TA / Réponse de 44=BREIZH suite au communiqué d’AI’TA

29/03/2012

Gervel a ra 44=BREIZH da vanifestiñ Disadorn e Kemper, evit ma vo doujet d’hor yezhoù war dachenn Breizh a-bezh. Kemeret e vo perzh neuze d’ar genstrivadeg aozet gant Ai’ta… Taolit ur sell ouzh ar video !

Le collectif 44=BREIZH appelle à manifester ce samedi à Quimper pour que nos langues soient respectées sur les 5 départements bretons. Nous participerons donc au concours lancé par Aï’ta… Regardez donc la video ci-dessous :



Jacques Auxiette, un élu suspect.

18/01/2012

Alors que J. Auxiette, président de la région « Pays-de-la-Loire » refuse tout débat sur la Réunification (refusant même les plateaux où se trouveraient des partisans de l’unité de la Bretagne !) il revient sur l’amendement De Rugy-Le Fur devant un journaliste du Mans (correspondant pour Presse Océan), à l’occasion de sa venue dans la Sarthe. Encore une fois, J. Auxiette refuse de répondre aux arguments des partisans de l’unité, pour réduire la question à un enjeu «identitaire», jamais défendu par 44=BREIZH, mais tellement «dangereux» car à «l’origine de conflit»… Ça ne vous rappelle pas un certain Bernard Accoyer* ?

44=BREIZH, ne trouve pas grand chose à dire aux propos de M. Auxiette. Il est enfermé dans la défense d’intérêts catégoriels et préfère nous dénigrer et nous insulter, plutôt que d’engager un débat.  Nous lui répondons par un petit pastiche du Presse Océan du mardi 17 janvier.

De passage en Loire-Atlantique, le collectif 44=BREIZH
dit « se méfier de Jacques Auxiette

 »


Les réactions de Jacques Auxiette ont le don d’agacer le collectif 44=BREIZH. « Nous nous méfions toujours des élus comme lui et certains de ses amis » nous a répondu le collectif 44=BREIZH jeudi lorsqu’on leur a demandé ce qu’ils pensaient du refus du président de la région Pays-de-la-Loire d’organiser un référendum sur la réunification de la Bretagne. « Il peut évidemment être déçu de présider une région que personne ne connaît,  mais lorsque la mauvaise foi prend le dessus ça conduit toujours à faire passer ses opposants pour des extrémistes. En outre, un élu du PS qui prend en référence un premier ministre UMP pour dénoncer une alliance EELV-UMP à toujours conduit à peu de cohérence. »




« Le choix aux citoyens »


Si le collectif 44=BREIZH se dit étonné d’entendre M. Auxiette souhaiter la création d’une région « grand ouest », alors qu’aucun processus n’a été entamé ou souhaité par les différentes collectivités, il lui paraît « aujourd’hui nécessaire de laisser le choix aux citoyens de choisir leur région ». Sur le fond, le collectif se « méfie dès que l’on met en avant une pensée technocratique visant à imposer ou créer une identité ». Si l’on se réfère à Jacques Auxiette, celui-ci sous-entend même que si on réunifiait la Bretagne il y aurait un « conflit ». Rappelons qu’il parlait « d’annexion » de son territoire à propos de la réunification de la Bretagne. Nous l’avons vu, la situation est tendue entre le président de la région « Pays-de-la-Loire » et le collectif 44-BREIZH à propos de l’amendement « De Rugy-Le Fur » qui, s’il passe le Sénat et le conseil constitutionnel, pourrait permettre à la population et aux départements bretons de se prononcer sur leur unité administrative. En clair, s’il le souhaite, le département de Loire-Atlantique pourrait intégrer la région Bretagne en demandant l’avis à la population des 5 départements bretons. « Dans sa dimension démocratique nous nous interrogeons sur la légitimité de l’existence de découpages et de régions imposés aux populations. Nous croyons savoir qu’ils n’étaient pas très nombreux à les avoir dessinées. » Et une fois n’est pas coutume, le collectif 44=BREIZH met le président de région devant ses contradictions «Quand on pense que Jacques Auxiette dénonce l’absence de consultation des « Pays-de-la-Loire » alors qu’il n’a jamais lancé une consultation sur ce territoire quand c’était possible…»

* Bernard Accoyer, UMP et président de l’assemblée nationale, avait déclaré cette semaine « Ne nous y trompons pas : si nous ratons ce rendez-vous de la responsabilité et du courage, les conséquences économiques et sociales pourraient être comparables à celles provoquées par une guerre », à propos de la victoire du PS aux élections de 2012, soulevant un tolé parmi les élus PS.


44=BREIZH : Débat sur la Réunification (Presse-Océan 03/01/2012)

03/01/2012

44 =Breizh : débat sur la réunification

Samedi 7 janvier, le collectif 44 =Breizh organise un débat sur le thème de la réunification bretonne, au centre socioculturel du Bourg à Saint-Herblain.
15 h : «La Réunification : pourquoi ?» animé par Jean Ollivro (géographe) ;
16 h 30 : table-ronde «La réunification : qu’est-ce qui bloque, qu’est-ce qui débloque ?» animée par Jonathan Guillaume (44 =BZH) avec Jean Ollivro, Erwan Chartier (journaliste), Gilles Denigot (EELV44), Christian Guyonvarc’h (conseiller régional UDB Bretagne administrative), Yvon Ollivier (Bretagne Réunie).

Sur la photo : le père Noël du collectif 44 = Breizh a distribué des tracts pour la réunification, place Royale, fin décembre.

 

AJOUT DU COLLECTIF 44=BREIZH

– A partir de 19h, repas de soutien aux inculpés de la Réunification !
12 euro (apéritif, entrée, plat, dessert) puis animation musicale. Il est conseillé de s’inscrire auprès du collectif pour réserver son repas et spécifier tout régime particulier en écrivant à collectif.44breizh[at]gmail.com (remplacer [at] par @ dans l’adresse mail).
Vous pouvez réserver votre repas directement via Paypal en cliquant sur le bouton « Ajouter au panier » ci-dessous :


Les Bretons rasent le père Noël. Le collectif 44=Breizh réclame la Réunification dans les rues de Nantes (Presse-Océan).

23/12/2011


44 = BREIZH a coupé la barbe du Père Noël ! (Ouest-France)

23/12/2011