Appel et mobilisation pour la réunification !

07/05/2014

carte-departements-reunification-44breizhLes annonces du Président de la République et du Premier ministre provoquent depuis plusieurs semaines de nombreuses réactions. Si du côté de la Région Bretagne on assiste à un soutien encore trop peu combatif à la réunification, en Région Pays de la Loire la résistance s’organise.

Le président de la Région Pays de la Loire fait circuler en ce moment même un appel pour l’unité de la Région auprès des acteurs associatifs, culturels et économiques du territoire. Une session extraordinaire du conseil régional est également programmée le mardi 13 mai prochain pour débattre sur la réforme territoriale. Il s’agira en réalité de s’opposer à une répartition des départements des Pays de la Loire dans différentes régions et de privilégier des fusions, quitte à fusionner avec la Région Centre, si la Bretagne s’oppose à un Grand Ouest.

Aussi, le collectif 44=BREIZH appelle à la mobilisation :

–          Par la signature de l’Appel que nous lançons pour notre part publiquement à destination des habitants de la Loire-Atlantique, en renvoyant à collectif.44breizh[…]gmail.com (remplacer […] par @) votre accord pour signer cet appel, accompagné de votre nom, prénom, profession et éventuellement une mention sur votre action dans la vie publique (élu, association, syndicat).

–          Par un rassemblement le mardi 13 mai entre 12H et 14H devant le palais de Région des Pays de la Loire à Nantes pour demander un véritable débat sur la réorganisation des régions de l’ouest de la France.

–> Lien vers l’événement Facebook :
https://www.facebook.com/events/241117756090208/

Le collectif 44=BREIZH


44=BREIZH au JT de 13h de TF1 au sujet de la manifestation pour la réunification de la Bretagne

18/04/2014

Reportage_TF1_Manifestation_Reunification_44_Breizh_Carte_BretagneLe collectif 44=BREIZH a été filmé par TF1 qui faisait un reportage sur la manifestation pour la Réunification de la Bretagne, prévue à Nantes le samedi 19 avril (15h00, place Bretagne).
L’occasion pour 44=BREIZH de rappeler l’urgence de la réunification de la Bretagne — souhait populaire maintes fois réitéré — et l’opposition au statu quo des « Pays de la Loire », ainsi qu’à une fusion des régions « Bretagne » & « Pays de la Loire » qui déboucherait sur un Grand Ouest purement technocratique, sans légitimité démocratique, et qui signifirait la dissolution pure et simple de la Bretagne.

Tous & toutes à Nantes samedi 19 avril
pour la Réunification de la Bretagne !

Vous pouvez regarder ce petit reportage à ce lien, à partir de 7mn55 environ :
http://videos.tf1.fr/jt-13h/2014/le-13-heures-du-18-avril-2014-8399274.html

Reportage_TF1_Manifestation_Reunification_44_Breizh_Jonathan_Guillaume Reportage_TF1_Manifestation_Reunification_44_Breizh_panneau Reportage_TF1_Manifestation_Reunification_44_Breizh_preparation


Samedi 19 avril à Nantes : manifestation pour la réunification de la Bretagne

30/01/2014

Face à la crise économique et à la nécessaire réorganisation de l’État français, le président de la république, François Hollande a récemment annoncé vouloir réduire le nombre de régions administratives en France.

Alors que les volets 2 et 3 de la prochaine loi de décentralisation seront ces prochains mois présentés en conseil des ministres, puis devant l’assemblée nationale, alors que la défiance vis à vis de la classe politique française s’exprime de plus en plus, notamment en Bretagne ; à peine ouvert, le débat sur la possible réunification de la Bretagne ne doit pas être une énième fois refermé et ignoré.
En ce sens, nous appelons le plus grand nombre à être mobilisé pour une manifestation en faveur de la réunification de la Bretagne, le samedi 19 avril à Nantes.
Bretagne Réunie et 44=Breizh s’engagent à fournir des précisions sur la mobilisation dans les jours à venir.
Page de l’événement :
https://www.facebook.com/events/808406702508332/

Skritell-Manif-Naoned-26-04-14-web


Jacques Auxiette : Entre «Pays de la Poire» et «Groland de l’Ouest» son coeur balance

26/01/2014
Auxiette_Pays_de_la_Loire_Salengro_GrolandQuand 2 présidents d’une administration bidon se rencontrent :
Salengro le grolandais & Auxiette le paysdelaloirien…
Jacques Auxiette (73 ans et président PS de la région Pays de la Loire), après que le président de la République ai annoncé son souhait de réduire le nombre de régions françaises, s’offusque une nouvelle fois qu’on parle de réunification de la Bretagne, parlant même d’ «erreur de rouvrir le débat».
A juste titre celui-ci rappelle que ceux et celles qui voudraient agrandir la superficie des régions au nom d’une «taille européenne» idéale, se trompent. Les régions françaises sont grandes par rapport à leurs consœurs européennes, mais manquent surtout de capacités d’actions. Pour lui, «le débat sur les contours de nos régions n’est absolument pas prioritaire, ni pour nos concitoyens, ni pour atteindre les objectifs assignés par le président de la République (…) Comme la majorité des ligériens*, je plaide pour un statu quo géographique».
A voir les différents sondages, les manifestations, les prises de position, etc… Il semble pourtant que Jacques Auxiette soit en minorité. Une multitude de sondages IFOP ou TMO montre qu’une majorité des habitants sont pour les réunification de la Bretagne. Le dernier sondage réalisé par Ouest-France sur plus de 40 000 participants volontaires montre cependant que seul 9% de la population serait pour le statu quo, 64% pour la réunification de la Bretagne et 27 % pour des grandes régions reprenant les points cardinaux (Ouest, Est, Sud, etc ..).
Cependant, après ce plaidoyer pour que rien ne change si ce n’est le pouvoir que l’Etat central voudra bien lui donner, Jacques Auxiette affirme en prenant exemple des régions allemandes et espagnoles qu’il faut plus de «coopérations», que dans le cas où les frontières des régions évoluaient, la «seule solution cohérente et démocratiquement acceptable sera la création d’une grande région Ouest, fusion des pays de la Loire et de la Bretagne».
Ces propos sont absurdes ! Les grandes régions européennes prises en exemple se sont, elles, faites en prenant des bouts de territoires façon «Groland du haut» ou «Groland de l’autre côté» ? La Catalogne serait-elle la Catalogne en s’appelant «Est», la Bavière «Sud-Ouest» ou l’Ecosse «Pays du Nord» ? Comment peut-il parler de «seule solution démocratiquement acceptable» alors que ce découpage en «super-régions» est directement issu du plus technocratique des modèles aménagements ? Que la simple évocation d’un redécoupage des régions amène l’ensemble des journalistes et de la population a prendre l’exemple de la Réunification de la Bretagne, montre que le débat porté par la société civile est celui de la Réunification. Celui qui ne veut surtout pas qu’il y est de débat démocratique, c’est bien Jacques Auxiette.
Jacques_Auxiette_Pays_de_la_loire_BretagneTout pour le baron, rien pour les bretons ?
Ceux et celles qui défendent le statu quo défendent avant tout leurs intérêts particuliers. Ceux et celles qui voudraient noyer la Bretagne dans un grand Ouest refusent d’écouter les aspirations et attentes des habitants. La seule solution c’est la réunification de la Bretagne. C’est le seul modèle régional qui permette de réduire le «mille-feuille administratif» tout en relocalisant les décisions politiques en faveur d’une vraie démocratie régionale. C’est la seule proposition qui ouvre la Bretagne sur le Monde plutôt que de la périphériser dans un espace hexagonal étriqué. Au-delà des coopérations interrégionales c’est la réunification qui permettra la mise en place de plans de transports cohérents (notamment nord-sud) dans la péninsule. C’est une région forte regroupant Nantes, Brest et Rennes dans un espace cohérent qui évitera une compétition entre les villes au profit de plus de coopérations et d’un aménagement équilibré du territoire notamment pour l’Ouest de la péninsule.
44=Breizh appelle les bretonnes et les bretons à être mobilisé pour une grande manifestation en faveur de la Réunification qui sera bientôt annoncée pour le mois d’avril. En cette période électorale c’est le plus grand nombre qui doit aussi se mobiliser pour interpeller les candidats de sa commune.

*Dans la langue française le mot «ligérien» désigne les habitants du département de La Loire ou ce qui est relatif au bassin versant de la Loire (de la source à l’estuaire). La région Pays de la Loire, puis les journalistes locaux, ont imaginé et repris ce terme pour désigner les habitants de la région administrative. Une proportion importante des habitants de Loire-Atlantique ayant encore du mal à identifier les contours de la région administrative Pays de la Loire, croient aujourd’hui qu’il désigne les habitants du département.


(INAO) Le long démantèlement territorial de la Bretagne continue

15/01/2014

Le collectif 44=Breizh dénonce le restructuration de L’Institut National de l’Origine et de la qualité (INAO) qui intervient en ce début d’année 2014. Jusqu’au 1er Janvier 2014 le département de Loire-Atlantique était encore rattaché à la Bretagne administrative. Le site nantais de l’INAO, établissement public de l’État qui encadre les productions agricoles protégées comme muscadet ou le sel de Guérande (ainsi que les produits vendéens), devrait être remplacé par une simple antenne, passant de neuf agents, à un seul !
La Loire-Atlantique dépendra maintenant d’un pôle regroupant Pays de la Loire, Centre et Poitou-Charentes. En effet, la direction souhaite faire passer le nombre de site de 25 à 18. Les agents nantais s’insurgent de cette décision, tout comme les syndicats d’appellation et la chambre d’agriculture, qui dénoncent un «manque de concertation» et un «monologue de la part de direction de l’Institut». Alors que nombre de producteurs de Loire-Atlantique s’emploient à faire reconnaitre l’image de marque bretonne à leurs produits, 44=Breizh dénonce une nouvelle fois ce procédé conduit sans concertation qui vise petit à petit à couper la Loire-Atlantique des liens qui l’unissent au reste du territoire breton.
Alors que le président Hollande vient d’annoncer sa volonté de diminuer le nombre de régions administratives en regroupant certaines d’entre elles, nous rappelons que la question de la réunification n’a pas à être écartée du débat démocratique.

Ci-dessous une série d’affiches détournées
réalisée par 44=Breizh en 2011 :
https://44breizh.com/2011/04/13/44-breizh-detourne-affiches-nantes-metropole/

nantes_metropole_bretagne_muscadet_breton_piconnantes_metropole_bretagne_galettes_st-michel


Première réussie pour le Forum citoyen de Bretagne

19/06/2013

Forom_Keodedel_Breizh_15_06_2013_Naoned_BrendanGG_35

44=Breizh tient a remercier les près de 150 participantes et participants au Forum Citoyen de Bretagne et notamment tous les intervenants qui se sont succédés à la tribune : Ana Gabriel, Anna Gwegen, Naig Le Gars, Yann Choucq, Jonathan Guillaume et Fañch Oger.

Forom_Keodedel_Breizh_15_06_2013_Naoned_BrendanGG_15Jonathan Guillaume (44=Breizh), Fañch Oger,
Anna Gwegen et Ana Gabriel (CUP)

La journée a tranquillement commencé par un pique-nique militant devant l’école d’architecture où la région Pays de la Loire organisait son forum régional « Pays de la Loire 2040 ». Quatre fourgons de gendarmes mobiles avaient fait le déplacement pour l’occasion…

Forom_Keodedel_Breizh_15_06_2013_Naoned_BrendanGG_8

Forom_Keodedel_Breizh_15_06_2013_Naoned_BrendanGG_1
Plusieurs centaines de milliers d’euros d’argent public auront été nécessaires à la région Pays de la Loire pour organiser ses « ateliers du futur » qui au final n’auront pas réuni plus de personnes que le Forum Citoyen de Bretagne samedi dernier. La région a beau payer des agences de communications, débourser des centaines de milliers d’euros, faire pression sur les élus pour les empêcher de participer au Forum Citoyen de Bretagne, il est clair qu’elle ne rencontre pas « l’adhésion de la population » comme le souhaiterait pourtant le vice-président de la région, Christophe Clergeau.

Forom_Keodedel_Breizh_15_06_2013_Naoned_BrendanGG_31

Naig Gars (Conseillère Régionale UDB en région administrative B4)
et Jonathan Guillaume (44=Breizh)

Forom_Keodedel_Breizh_15_06_2013_Naoned_BrendanGG_27

Yann Choucq (juriste et avocat) et Ana Gabriel (CUP)

L’objectif du Forum était une première présentation à Nantes de la Plateforme « Libérons les Energies en Bretagne ». La plateforme qui réunit une quinzaine d’organisation et en appelle d’autres à se joindre à elle a pour objectif de présenter 4 points de revendications principales.

    •    La signature de la Charte Européenne des langues régionales et un statut de co-officialité de la langue bretonne

    •    Une télévision publique régionale sur les 5 départements émettant au moins 30h/semaine en Breton

    •    La réunification de la Bretagne dans le cadre d’une collectivité unique

    •    Un parlement régional à capacité législative et réglementaire pour la Bretagne.

Forom_Keodedel_Breizh_15_06_2013_Naoned_BrendanGG_34
L’idée du forum était bien de présenter et de discuter d’une stratégie commune pour donner vie à ces 4 exigences démocratiques. Ceci est notamment apparu comme une nécessité après la présentation de la très nulle loi Lebranchu de décentralisation et les échecs des démarches institutionnelles comme l’amendement De Rugy-Le Fur, la non signature de la Charte malgré la promesse de Françoise Hollande, ou encore l’annulation du statut de co-officialité de la langue corse par le gouvernement central. Avec Naig Le Gars, conseillère régional UDB, qui a présenté la plateforme Batera et la votation citoyenne de 2010, Ana Gabriel représentante de la CUP catalane et initiatrice du référendum d’initiative populaire catalan et Yann Choucq, juriste et avocat qui nous a présenté la situation juridique internationale, l’idée d’une votation citoyenne de grande ampleur s’est imposé dans le débat comme moyen de construire l’adhésion et le rapport de force nécessaire aux points de la plateforme. Peut-être serons-nous toutes et tous appelés à devenir les assesseurs des prochains bureau de vote citoyen pour la réunification de la Bretagne !

En conclusion il a été souligné que l’Association des Régions de France se réunirait en Bretagne les 19 et 20 septembre, à Nantes, la plateforme Libérons les Energies en Bretagne ne manquera pas d’y apporter sa contribution.


Pique-nique et forum citoyen de Bretagne à Nantes le samedi 15 Juin

21/05/2013

Affiche-forum-citoyen-bretagne-nantes-44BZH

FORUM CITOYEN DE BRETAGNE

La plateforme « Libérons les énergies en Bretagne » organisera un débat démocratique et citoyen à Nantes le samedi 15 juin à partir de 15h à la Maison des Syndicats 5 place de la Gare de l’Etat.

Depuis quelques semaines plusieurs organisations de la société civile, conscientes des manques démocratiques et structurels à la prochaine réforme sur la décentralisation, se sont réunies pour proposer quatres points primordiaux au débat sur la décentralisation en Bretagne.

Elles proposeront d’en débattre avec la population à l’occasion du Forum Citoyen de Bretagne. Soucieux d’interroger les processus qui donnent sens à la démocratie, le forum proposera également au public d’échanger avec plusieurs intervenants internationaux sur divers exemples européens de « votation citoyenne », ou « référendum d’initiative populaire », ayant eu lieu ces dernières années (plateforme Batera au pays basque, référendum populaire catalan, référendum sur La Poste, …).

-15h présentation de la plateforme

-15h30 conférence et débat sur les votations citoyennes 

Pour tous renseignements sur la plateforme « libérons les énergies en Bretagne » : http://galvpondi.net

PIQUE-NIQUE MILITANT

Le forum citoyen de Bretagne sera précédé d’un pique-nique militant organisé par Bretagne Réunie et 44=Breizh, quai Mitterand, face à l’Ecole d’Architecture. En effet, depuis les débuts en Loire-Atlantique des « Ateliers du Futur 2040 » organisés par la région Pays de la Loire, ceux-ci n’ont cessé d’être contestés, notamment par des militants de la réunification de la Bretagne qui y dénoncent une « parodie de démocratie ». 44=Breizh vous propose donc un pique-nique militant sur les bords de Loire, face à l’endroit où se déroulera la « synthèse des ateliers du futur PdL 2040 ». Sur place, grillades, boisson, jeux, tombola, musique, …


44=Breizh apporte son soutien à Bretagne Réunie face à la plainte des Pays de la Loire

07/04/2013

Suite au rassemblement de protestation ayant eu lieu jeudi 4 avril dernier à St-Nicolas-de-Redon (44), nous apprenons par la presse la plainte de la région « Pays de la Loire » contre l’association Bretagne Réunie pour avoir soit-disant « entravé » « l’atelier du futur Pays de la Loire 2040« . Le collectif 44=Breizh apporte son soutien à Bretagne Réunie et tient à rappeler les faits tels qu’ils se sont déroulés.

Jean-François Le Bihan (président de BR) et Emile Granville, maire adjoint de redon, déchirant symboliquement une banderole Pays de la Loire

Jean-François Le Bihan (président de BR) et Emile Granville, maire adjoint de redon, déchirant symboliquement une banderole Pays de la Loire

Une dizaine de militants du collectif se sont rendus jeudi dernier à Saint-Nicolas-de-Redon pour dénoncer la partition de la Bretagne et la communication outrancière de la région PdL, dont les « ateliers PdL 2040 » n’en sont qu’un des derniers avatars. Le comité Bretagne Réunie de Redon avait bien mobilisé ce jour-là et les défenseurs de l’unité de la Bretagne se sont mélangés aux opposants au projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes pour dénoncer des deux côtés « un déni de démocratie de la part de la Région PdL« . Environ 80 personnes et une demi-douzaine de tracteurs étaient devant la salle, avec le simple objectif de rappeler leurs revendications en faisant tourner un micro. L’accès à la salle P. Etrillard était laissé libre par les manifestants. Si la région n’a réussi à faire venir que 4 ou 5 badauds à son « atelier du futur« , c’est parce que le vrai débat citoyen et la légitimité démocratique se trouvaient à l’extérieur.

un rassemblement bon enfant

Un rassemblement bon enfant.

Où est « le dialogue citoyen », la « démocratie participative », etc … lorsque l’on refuse l’entrée à des personnes sur le simple fait que ce sont des « militants » ? Ce que Christophe Clergeau (vice-président de la région et coordinateur de « PdL 2040 ») souhaite dénoncer à travers cette plainte c’est simplement le droit de manifester. Ou peut-être n’est-ce tout simplement qu’une affaire personnelle. En effet, pourquoi viser spécifiquement Bretagne Réunie, alors qu’une dizaine d’organisation appelaient à ce rassemblement (dont des partis politiques et des organisations syndicales et professionnelles) ? Jean-Louis Fougère, président de la communauté de commune de Redon et chargé d’accueillir l’évènement et son coordinateur, ne cherche-t-il pas à régler des problèmes particuliers avec certains élus locaux ? En effet, en sortant de la salle celui-ci s’est feint d’un « émoi républicain » en dénonçant « l’attitude » d’Emile Granville, « organisateur » de ce rassemblement, porte-parole du comité local de Bretagne Réunie et par ailleurs conseiller communautaire de l’opposition. Cela expliquerait-il pourquoi cette plainte est dirigée vers cette seule association ?

Quoiqu’il en soit de l’origine de cette plainte farfelue, elle confirme l’attitude hautaine et méprisante des représentants de la région Pays de la Loire qui auraient mieux fait d’en rester là et de simplement constater leur mauvais accueil en Pays de Redon. Nous appelons évidemment à nous rassembler devant les prochains « ateliers du futur » des Pays de la Loire :

– Lundi 8 avril 2013 / de 19h – 21h30 / Saint-Philbert-de-GrandLieu (Salle des Marais / Allée des Chevrets).
– Lundi 13 mai 2013 / de 19h – 21h30 / Saint-Nazaire (Salle Jacques Brel).
– Mardi 21 mai 2013 / de 19h – 21h30 / Nort-sur-Erdre (Espace culturel Cap Nort).

Emile Granville au micro face à Christophe Clergeau (Jean Louis Fougère derrière lui)

Emile Granville au micro face à Christophe Clergeau (Jean Louis Fougère derrière lui)

photo(4)