Le Fest-Noz 44=BREIZH a fait le plein !

08/11/2011

Plus de 400 personnes se sont déplacées le 29 octobre dernier à Nort-sur-Erdre (44) pour le Fest-Noz organisé par 44=BREIZH et l’asso locale Enorzh en soutien aux inculpés de la Réunification. Merci à eux et aux artistes STARTIJENN, IMG, AL LOAR ZU et DIGRESK ! Ce fut un bon moment de danse et de fête, mais de rencontre et d’échange aussi. Les associations ACIPA, BLAIN SANS FRONTIERES, KANN-Nozay et AMAP-Nort/Erdre, ainsi que les partis politiques BREIZHISTANCE et UDB, étaient présents eux aussi, montrant ainsi que la Réunification est bien l’affaire de toutes et de tous !
Certains ont pris la parole avec les membres de 44=BREIZH pour rappeler l’importance de la solidarité, alors que la région PdL met de plus en plus de pression, sans attendre le résultat du pourvoi en cassation, pour que les inculpés payent leur condamnation à 20 000 euros. Nous donnerons prochainement plus d’information sur le sujet.
En attendant, profitez des photos de la soirée, et n’oubliez pas d’acheter le calendrier 44=BREIZH! 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ouzhpenn 400 den ‘oa deuet d’ar Fest-Noz aozet gant 44=BREIZH hag ar gevredigezh «ENORZH» d’an 29 a viz Here e Enorzh evit soutenn stourmerien an adunvanidigezh ‘zo dindan kastiz ar justis. Trugi d’an holl ha d’an arzourien STARTIJENN, IMG, AL LOAR ZU ha DIGRESK ! Plijadur ‘zo bet da zañsal ha da riboulat met ouzhpenn-se da eskemm ha d’ober darempredoù. Kevredigezhioù evel ACIPA pe « BLAEN HEP HARZOÙ » ha strolladoù evel BREIZHISTANCE hag an UDB ‘oa ivez. Diskouez a ra e vez adunvandigezh afer an holl.
Kemeret eo bet ar gaoz gant izili 44=BREIZH evit ma vo pouezet war ar c’hengred a-greiz ma vez lakaet ar gwask war ar stourmerien gant rannvro Broioù al Liger a c’houlenn 20 000 euro outo. Keleier ‘vo roet war an dachenn-se a-benn nebeut.
En ur c’hortoz keleier ouzhpenn e c’hellit sellet ouzh luc’hskeudennoù an nozvezh. Na zisoñjit ket kennebeut prenañ deiziadur 44=BREIZH nevez flamm !
Publicités

44=BZH : Ur fest-noz skoazell e Enorzh !

26/10/2011

Setu amañ ur pennad deuet ‘maez ‘barzh ar gelaouenn YA ! n°334.
Ken disadorn !


D’ar Sadorn 29 a viz Here 2011 e vo aozet ur fest-noz gant 44=Breizh hag ar gevredigezh Enorzh. Pal ar Fest-Noz eo skoazell an holl re o deus bet kudennoù gant ar justis evit abegoù liammet d’an adunanidigezh : en o zouez e oa bet tapet 6 den yaouank evit livadurioù a-enep da «Broioù-al-Liger».
Da heul ar prosez diwezhañ e oa bet goulennet diganto paeañ kazi 30.000 € a dell-kastiz…

Livadurioù «44=BZH» pe c’hoazh «Naoned e Breizh» a vez implijet ingal evit skeudennaouiñ stourm an adunanidigezh. Ouzhpenn d’ar vanifestadegoù niverus ez eo al livadurioù un doare efedus da lakaat ar gaoz war ar sujed ha da dalañ ouzh propaganda koustus «Broioù al Liger». Miliadoù pe zoken milionoù a euroioù a vez dispignet bep bloaz gant rannvro «PdL» evit ober bruderezh, hag anat eo n’eus ket kalz a zoareoù all da enebiñ outañ… Met ma vez efedus an doareoù-mañ ez int risklus a-wechoù  evit stourmerien 44=Breizh, ha dav eo d’an holl bezañ kengred pa erru mare an harzadegoù hag ar prosezoù.
Abaoe krouidigezh ar bodad 44=BREIZH e 2008 ez eus bet 12 stourmer yaouank barnet ha meur a brosez da heul. Hiziv-an-deiz n’eo ket echu an afer evit 6 anezho, rak kazi 30.000 € a vez goulennet diganto evit un nebeut livadurioù hepken ! Dav eo neuze kenderc’hel da stourm ha skoazell anezho gant doareoù liesseurt, en ur aozañ degouezhioù ispisial da skouer.

Startijenn, IMG, Digresk hag Al  Loar Zu o skoazell 44=BREIZH hag ar re zo lakaet tamall warno !

Goude «Festival Naoned Calling» ar bloavezhioù tremenet ez eo bet dibabet gant 44=BREIZH cheñch doare un tamm en ur aozañ ur Fest-noz. Met un nozvezh stourm e vo memestra, ha rock’n’roll a-walc’h an doare da welet ar sonerezh hengounel gant ar 4 strollad o deus asantet dont da seniñ.
Gant IMG e vo kinniget ar bladenn nevez «Difennet eo skopañ Gallo !» : ur meskaj plijus gant ska ha reggae, punk-rock ha kanaouennoù hengounel ! Kanet e vez ganto e gallaoueg war temoù a-bep-seurt, a-enep d’an OGK pe evit difenn ar dud dibaper da skouer.
Ar strollad Startijenn — hag a zo brudet-mat dija ! — a zeuio ivez ‘ba Bro-Naoned, goude bezañ bet en Alamagn, en Izel-Vroioù, e Slovakia pe c’hoazh e Malezia ! Teir fladenn a zo bet graet ganto dija hag ur toullad prizioù o deus rastellet a-drugarez d’o zammoù hengounel adkempennet gant luskoù nerzhus.
Meskajoù rock-elektro ha dañsoù hengounel deus Breizh-Izel ha Breizh-Uhel a vo kinniget deomp gant Digresk, ur strollad savet bloaz ‘zo hepken hag a ra berzh dija. Ar bladenn gentañ «Alkemi» a vo kinniget ganto e Enorzh, goude bezañ bet kinniget e Yaouank e Roazhon hag er Gouel Etre-Keltiek en Oriant !
Ur strollad deus Bro-Naoned a c’helloc’h gwelet war al leurenn ivez : Al Loar Zu. Krouet eo bet ar strollad 8 vloaz ‘zo hag abaoe e meskont sonioù hengounel ha mekanikoù… Mard oc’h plijet gant ar vreudeur Morvan ha Metallica e vioc’h plijet ivez gant Al Loar Zu !

D’ar Sadorn 29 a viz Here adalek 8 eur noz, e Sal an Dudioù e Enorzh (25 km e hanternoz Naoned).
Mont e-barzh : 7 €. Standoù kevredigezhel, boued hag evajoù war al lec’h.
Titouroù ouzhpenn : www.44breizh.com pe http://enorzh.over-blog.com/


Atersadenn/Interview Startijenn – Fest-Noz 44=BREIZH – 29/10/11

11/10/2011
(Interview en français plus bas)
(Photo : Gaël Fontana)
– Salud Tangi ! Gall ‘rafez kontañ deomp buan ha buan istor Startijenn ha petra ‘rez er strollad ?
Salud ! Krouet eo bet ar strollad pa oamp holl e Skolaj Diwan Ar Releg-Kerhuon, e-kichen Brest, e 1997. Mignoned bras e oamp setu hon eus divizet seniñ asambles. Goude bezañ embannet ur bladenn gentañ e 2006 hon eus kroget d’ober un toullad festoù-noz hag abadennoù liesseurt. Div bladenn all a zo bet abaoe ha deuet omp holl da vezañ sonerien a-vicher. Akordeonour on-me er strollad. Gant Konogan An Habask e ran war-dro krouiñ an tonioù ha kempenn anezho.
– Abaoe tost ur bloavezh eo deuet ‘maez trede pladenn Startijenn anvet « ‘Kreiz da fas ! ». Penaos eo tremenet ar sonadegoù evit kinnig anezhañ ?
Gwerzhet hon eus kalz pladennoù e-pad an hañv, moarvat e vo ret deomp adembann ‘Kreiz da fas ! War a-seblant eo bet plijet-tre an dud gant ar bladenn-se ! Tro hon eus bet da vont da ginnig hor sonerezh en estrenvro, en Izel-vroioù da skouer hag ivez er Rainforest World Music Festival war enezenn Borneo, e Malezia ! Bev-mat eo sonerezh Breizh, ha leurennoù bras pe festivalioù bras a c’heller ober, n’eo ket sonerezh ar re gozh evel ma soñj lod ! Liv ar rock a glaskomp lakaat war an tonioù, ur sonerezh nerzhus eo.
– Ur strollad rock’n’roll eo Startijenn ‘benn ar fin ?
Ne blij ket re din lakaat ur stil resis war sonerezh Startijenn, met gwir eo rock’n’roll a-walc’h hor sonerezh hag ar vuhez a vevomp !
– A-vicher eo holl sonerien Startijenn. Penaos e tremen an traoù ?
Abaoe 2007 omp holl sonerien a-vicher, ya. Ret eo ober un toullad-mat a zeiziadoù, 43 e 10 miz hanter, tamm-pe-damm unan dre sizhun, o c’houzout e reomp ul lodenn vat eus ar sonadegoù e-kerzh an hañv. Pal Startijenn eo dont a-benn da gas ar sonerezh fest-noz er-maez eus Breizh, e Bro-C’hall pe en estrenvro. Beajiñ hag ober sonadegoù, gwashoc’h ‘zo d’am soñj ! Laouen-bras omp holl da vevañ eus hor sonerezh, setu e labouromp kalz evit ma kendalc’hfe.
– E Bro-Naoned oc’h deuet nebeut gwechoù dija evit seniñ er festoù-noz, met ingal e vez gwelet ac’hanoc’h e manifestadegoù souten da skouer… Petra eo o soñj diwar-benn stourm an adunvanidigezh ?
Ganet omp e bed ar stourm breizhek ! E Diwan omp bet holl er strollad, brezhonegerien omp holl ! Mignoned hon eus kostez Naoned hag al Liger-atlantel, evidomp eo an adunvanidigezh un dra naturel ! Anat eo deomp emañ Naoned e Breizh. Evidon ne c’heller ket bezañ brezhoneger ha stourm evit ar yezh hep stourm evit an adunvanidigezh. Ober festoù-noz ha festivalioù zo hon doare da stourm. N’eus ket tu ober sonerezh breizhat hep bezañ stourmer !
– A-benn 2012 e vo lidet 15 bloaz ar strollad. Hervez kont ‘vefe pedet arzourien all ganeoc’h da vont war al leurenn… Ha tremen a raio an « Deiz ha Bloaz TOUR » dre Bro-Naoned ?
Plijet-bras e vefemp da seniñ e Bro-Naoned evit lidañ ar 15 bloaz. Kinnigoù hon o moarvat ! Divizet hon eus ober un abadenn ispisial, o pediñ mignoned ganeomp, kan e brezhoneg a vo, gitar-tredan ha traoù all c’hoazh !

Startijenn à Pornichet/Pornizhan !
(Photo : Thierry Joubaud)


– Salut Tangi ! Peux-tu nous raconter brièvement l’histoire de ton groupe, Startijenn ?

Salut ! Nous avons créé ce groupe en 1997 lorsque nous étions tous au Collège Diwan du Relecq-Kerhuon, près de Brest. Nous étions de bons copains et ça nous a semblé évident de jouer ensemble. Après la sortie du premier album, les festoù-noz et les concerts se sont multipliés. Depuis nous avons sortis deux autres albums et nous sommes tous devenus musiciens professionnels. Je suis accordéoniste, et c’est avec Konogan An Habask que nous composons et arrangeons tous les morceaux.


– Votre troisième et dernier album « Kreiz da fas ! » est sorti il y a maintenant près d’un an. Comment s’est passée la présentation de ce nouveau répertoire au public ?

Nous avons vendu beaucoup de disques cet été, et il faudra probablement rééditer ce troisième album. Apparemment les gens l’ont bien apprécié ! Nous avons eu l’occasion de le présenter à l’étranger, aux Pays-Bas par exemple ou encore au Rainforest World Music Festival sur l’île de Bronéo en Malaysie ! La musique bretonne est bien vivante, et ce ne sont pas les grandes scènes ou les grands festivals qui manquent pour le prouver ! Ce n’est pas une musique démodée ou une musique de vieux comme peuvent le penser certains. On retrouve dans notre musique beaucoup d’influences rock, c’est une musique énergique.

– Startijenn est un peu un groupe de rock, finalement ?

Je n’aime pas trop catégoriser, mettre des « styles » sur une musique, mais c’est vrai que Startijenn est un peu rock’n’roll, et la vie que nous vivons aussi ! 

– Vous êtes tous professionnels, comment gérez-vous cela ? 

Nous sommes tous intermittents depuis 2007. Il faut pour cela faire un certain nombre de dates, 43 en dix mois et demi exactement. Ça fait environ un concert par semaine, sachant qu’on en fait la majorité pendant l’été. Notre ambition est aussi d’exporter notre musique et la musique de fest-noz en général en dehors de Bretagne, en France et à l’étranger. Voyager et faire des concerts, il y a pire comme situation ! Nous sommes vraiment tous très heureux de pouvoir vivre de notre musique, et on travaille quotidiennement pour que ça puisse continuer.


– Vous avez déjà joué quelques fois en Pays Nantais, mais on vous voit aussi régulièrement dans des manifestations de soutien… Que pensez-vous de la lutte pour la Réunification ? 

Nous sommes nés dans cet esprit de lutte en Bretagne ! Nous avons tous été à Diwan et sommes tous brittophones. Nous avons beaucoup d’amis venant de Nantes et du Pays Nantais en général, la lutte pour la réunification est donc une évidence ! Je pense qu’il n’est pas possible d’être brittophone, de se battre pour la langue bretonne et de ne pas se battre pour la réunification. Jouer en fest-noz ou en festivals est en quelque sorte notre manière à nous de lutter, de revendiquer certaines choses. On ne peut pas faire de la musique bretonne sans être militant !


– En 2012 vous fêterez donc les 15 ans du groupe. On entend dire que vous inviterez d’autres musiciens sur scène… Aura-t-on la chance de voir cet « Anniversaire TOUR » du coté de Nantes ?

Nous aurons probablement des propositions, oui ! On en serait vraiment ravis en tout cas. Ce sera une création spéciale pour l’occasion, où nous inviterons des copains sur scène, où il y aura du chant en breton, de la guitare électrique et bien d’autres choses encore !


Interview d’IMG avant le Fest-Noz du 29/10/11 en soutien aux barbouilleurs

27/09/2011

IMG sera en fest noz à Nort/Erdre le samedi 29 octobre en compagnie de STARTIJENN, AL LOAR ZU et DIGRESK, en soutien aux barbouilleurs de 44=Breizh toujours sous le coup d’amendes (19 000 euros réclamés par la région Pays de la Loire). Une occasion de questionner le chanteur et talabarder du groupe, MC GUR’, sur ses motivations et son nouvel album.

Salut GUR’ !

Sa va ti l’gars Guilhom?

Je seu vrai benaizz maiseu pour mnae l’interview o ta. IMG s’arrête en pays nantais le samedi 29 octobre pour un fest noz à l’affiche alléchante, que peux tu nous dire sur les groupes qui seront présents ?

Et bien que tous ces groupes sont constitués de camarades de fest-noz que nous croisons régulièrement. Nous sommes tous plus ou moins de la même génération de groupe de musique, qui cherche à pousser plus loin les expérimentations et fusion du son traditionnel avec des éléments venus d’ailleurs. Startijenn est plus spécialisé dans le son folk, Digresk dans l’éléctro celtique, Al Loar Zu dans le Rock et IMG dans le Ska/Punk/Reggae.

Ce concert s’inscrit aussi dans le cadre de la tournée d’IMG pour la sortie de votre nouvel album. Peux tu nous parler de celui-ci ? Y a t il des évolutions par rapport aux précédents albums ?

IMG est en tournée nationale dans les 5 départements du 16 septembre au 17 septembre. Lors de la création de ce nouvel album, on a un peu revue notre façon de composer, les temps ont changé, les gens acceptent mieux les mélanges plus radicaux en fest-noz et on a décidé d’explorer d’autre chemins. Il faut dire que le passage de Martin de la trompette à la guitare a pas mal changé la donne et a fait rentrer IMG dans un style plus proche de la fusion et du punk. Mais je pense, que, malgré les nouveautés, IMG reste fondamentalement un groupe de Ska et de Reggae Festif. Nous avons signé cet album avec le label Mass Prod (Punk-Rock Rennais) pour marquer notre couleur Rock N’Roll. La distribution est assurée par Coop Breizh, l’album est donc disponible chez la plupart des disquaires de Bretagne et même dans les grandes villes de l’hexagone. On y retrouve douze titres en gallo et de nombreux invités comme les « Soul Sistas du pays de Piermé », Roger le Contou ou encore Djibril.

L’album s’intitule « interdit de cracher Gallo », peux tu nous en dire un peu plus sur ce titre ?

Nous avons fêté le 16 septembre la sortie de notre second album « Interdit de cracher gallo » qui fait référence à l’interdiction qui fut faite à nos grand-parents de parler leur langue maternelle entre eux à l’école. Nous voulions mettre en avant le saccage orchestré par l’Etat français de nos « patois », qu’on soit Breton, Normand, Ch’ti, Occitan, …. l’injustice qui nous a été faite exige réparation. Dans l’album on trouve plusieurs morceaux politiques ou polémiques « Bertaeyn Libr », « Les Touristes », « La Beu-R, « Les faucheurs volontaires », ….

IMG est un groupe engagé ?

Comme je viens de le dire, nous sommes engagés sur le front de la défense des langues minorisées et des cultures qui vont avec. Mais, nous sommes aussi présent sur le terrain de la lutte contre le fascisme, le soutien aux sans-papiers, le combat écolo, et contre la logique de profit en général.

Essayer de vivre de sa musique tout en voulant assurer son engagement militant, c’est faisable ?

Euh… (rire) ben forcément, les engagements militants sa paye pas trop, c’est un peu le principe. On essaie d’alterner avec des dates rémunérées pour avoir des cachets régulièrement. C’est pourquoi on ne peut pas toujours répondre à toutes les sollicitations militantes. De plus, on est souvent demandés pour des plans de soutien à Rennes, donc parfois pour éviter de saouler le public on préfère conseiller d’autre groupes.

Peux tu nous dire ce qui a motivé le groupe à se proposer de jouer en soutien à 44=Breizh et aux barbouilleurs volontaires ?

La réunification de la Bretagne, bien sur ! Mais aussi les moyens d’action d’un collectif qui n’a pas peur de mouiller la chemise et de faire des opérations un peu sportives. Enfin, nous sommes solidaires face à la stupide et brutale répression qui s’est abattue sur des militants souvent très jeunes pour des faits mineurs. J’ai l’impression que les dirigeants de la région PDL sont mauvais joueurs.

Merci à toi, merci à IMG et rdv le 29 octobre à Nort « pou vous oï mnae le dro » ! J n’eu eut du pieusi à caosae o ta, a la perchene.


FEST-NOZ 44=BREIZH le 29/10/11 à NORT/ERDRE

21/06/2011

44=BREIZH organisera le 29 octobre 2011 à partir de 19h30, en compagnie de l’association « Enorzh », un fest noz de soutien aux barbouilleurs volontaires poursuivis par la région Pays de la Loire. Ce fest-noz aura lieu à Nort/Erdre (à 25 km au nord de Nantes) à la salle des loisirs. Danses, stands, galettes, buvette, venez passer un bon moment et soutenir la réunification de la Bretagne !


Réunion d’information sur la Réunification et grande manif’ du 18 juin 2011 : rendez-vous à Nort-sur-Erdre mardi 5 avril à 20h

30/03/2011

L’association ENORZH invite 44=BREIZH et BRETAGNE REUNIE, organisateurs de la manifestation du 18 juin 2011 à Nantes avec KEVRE BREIZH et l’AGENCE CULTURELLE MORVAN LEBESQUE, à venir animer une réunion de présentation ouverte à tous, citoyens comme associations de Nort et des environs.

Trois objectifs à cette réunion :

  1. Faire le point sur les avancées et actualités de la réunification de la Loire-Atlantique à la Bretagne
  2. Rencontrer les associations culturelles et les citoyens pour permettre de faire remonter attentes et revendications pour la manifestation du 18 juin
  3. Présenter et mobiliser les acteurs du pays nortais pour permettre la réussite de la manifestation du 18 juin

RENDEZ-VOUS :
Mardi 5 avril à 20h00
Salle sud, rue de la Fraternité
Nort-sur-Erdre

Plus de renseignements sur la manifestation :
https://44breizh.com/2011/02/19/diaporama-bretagne-en-resistances-grande-manifestation-a-nantes-le-18-juin-2011/